« La crédibilité du Dr Denis Mukwege peut redonner un nouveau souffle au congolais », Ghislain Barhahiga (DNJPC)

« La crédibilité du Dr Denis Mukwege peut redonner un nouveau souffle au congolais », Ghislain Barhahiga (DNJPC)

Le président national du mouvement social de jeunes dénommé Dynamique nationale de jeunes pour le pouvoir du changement (DNJPC), Ghislain Barhahiga, a soutenu avec véhémence à jambordc.info , la position du Dr Denis Mukwege, de vouloir conduire la transition en RD Congo pour l’organisation des élections.

Ghislain Barhahiga estime qu’à l’heure actuelle où le politique congolais ne manifeste aucune volonté d’organiser les élections conformément à l’Accord du 31 décembre 2016, les promesses du pouvoir sont devenues fallacieuses.

Inscription ISJC

« Les élections ne sont pas au rendez-vous avec la classe politique actuelle car celle-ci est incapable de  se mettre ensemble  enfin de permettre au peuple  congolais d’arriver aux élections et de se choisir des nouveaux dirigeants. Le gouvernement actuel a prouvé son incapacité de gérer le pays. Il est devenu un gouvernement d’intimidations, de promesses fallacieuses et rien n’est fait », a-t-il déclaré.

A la lecture de cette situation, des acteurs politiques et de la Société civile congolais font appel à l’organisation d’une période transitoire pouvant aider le pays à organiser les élections. Certains souhaitent une personnalité neutre pouvant y conduire.

« Nous ne pouvons que soutenir cette position du docteur Dennis  Mukwege. Cette volonté du citoyen dont les problèmes du congolais tiennent à cœur, afin de voir comment nous allons revenir à l’ordre constitutionnel  (…) Sa  crédibilité peut redonner un nouveau souffle au congolais », a-t-il confié.

Pour lui, la personne de Dr Mukwege est crédible et à ce titre, il est mieux placé pour sauver le pays d’un chaos qui surviendrait à la suite de la non-organisation des élections.

« S’il y aura  transition, que nous puissions l’organiser  avec, à la tête, un sujet  neutre, un acteur de la société civile qui a de la compétence, de la crédibilité sur le chiquiez international et national afin  que le pays ne puisse pas sombrer dans le chaos ; une fois que les élections ne sont pas organisées », a-t-il souligné.

Selon l’Accord politique de la Saint Sylvestre, le gouvernement doit offrir tous les nécessaires à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en vue de l’organisation des scrutins avant la fin de cette année 2017.

De son passage à Paris, le médecin Directeur de l’hôpital de Panzi, Dr Denis Mukwege, aurait déclaré à l’opinion internationale sa volonté de diriger la République démocratique du Congo pendant une période pouvant aider à l’organisation des élections démocratiques et apaisées.

Espérance Wabatinga.

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.