Droits de l’homme : Zeid Ra’ad Al Hussein qualifie la Rdc d’abattoir d’êtres humains

Le ton est monté d’un cran à la 37ème session ordinaire du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, convoqué le lundi 26 février à Genève en Suisse. Devant ses pairs, le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme n’a pas mâché ses mots. Zeid Ra’ad Al Hussein, a dénoncé  des « abattoirs d’êtres humains » dans plusieurs régions du monde.

Le chef des droits de l’homme à l’ONU a qualifié la Rdc d’abattoir humains les plus prolifiques de ces derniers temps  au même titre que la Syrie, le Yemen, le Burundi et l’Etat de Rakhine en Birmanie.

Inscription ISJC

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a en outre dénoncé l’inaction et le manque de cohésion de la communauté internationale.

« On n’a pas agi suffisamment et collectivement pour prévenir l’escalade de l’horreur. A maintes reprises, mon bureau et moi avons attiré l’attention de la communauté internationale sur les violations des droits de l’homme. Cela aurait pu servir de déclencheur à une action préventive. Mais à maintes reprises, les actions menées ont été minimes », a-t-il martelé.

Zeid Ra’ad Al Hussein a ensuite déshabillé les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations unies d’être « responsables de tant de souffrances », notamment à cause de l’utilisation du droit de veto qui bloque, selon lui, « toute action unitaire ».

Zeid Ra’ad Al Hussein place donc la Chine, la Russie et les Etats-Unis devant leur responsabilité  à « mettre fin au recours pernicieux du veto ». Serat-il cette fois-ci écouté ? Wait and see !

Eugide Abalawi Ndabelnze

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.