Crise au Mali : La CEDEAO appelle les militaires à regagner sans délai leurs casernes

Au lendemain de la crise politique au Mali qui coûté la «détention forcée» de ses dirigeants (le président et le Premier Ministre), la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest, (CEDEAO) vient de sortir de son silence. Ainsi elle appelle les militaires à regagner sans délai leurs casernes, tout en demandant à toutes les parties prenantes maliennes de privilégier le dialogue pour résoudre la crise que traverse leur pays.

Dans un communiqué signé ce 19 Août 2020, la CEDEAO condamne vigoureusement la tentative en cours et souligne qu’elle prendra toutes les mesures et actions nécessaires à la restauration de l’ordre constitutionnel, par le rétablissement des institutions démocratiquement élues, conformément aux dispositions de son protocole additionnel sur la bonne gouvernance et la démocratie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ce communiqué précise que cette mutinerie est intervenue alors que, depuis plusieurs mois, la CEDEAO ne cesse d’entreprendre des initiatives et déploie des efforts de méditation entre toutes les parties maliennes.

Ainsi, la CEDEAO rappelle sa ferme opposition à tout changement politique anticonstitutionnel et invite les militaires à demeurer dans une posture républicaine.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

En somme, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé sa démission dans une intervention télévisée, filmée au camp militaire de Kati où il avait été emmené après avoir été arrêté par des militaires, mardi soir.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.