Bukavu : Le courant électrique quasi indisponible au détriment de la population

Bukavu : Le courant électrique quasi indisponible au détriment de la population

Certains quartiers de Bukavu connaissent des coupures intempestives du courant électrique. L’énergie produite par la Société nationale d’électricité (SNEL) parait insuffisante pour répondre aux besoins de ses clients. A quoi serait due cette situation ?

Le défenseur de droits de l’Homme et animateur au Groupe Jérémie, Jean Moreau Tubibu, condamne le silence des autorités provinciales qui semblent accepter de vivre dans pareilles conditions.

Inscription ISJC

« L’accès à l’électricité est aussi un droit inaliénable garanti par notre constitution qui stipule que tout congolais a le droit de jouir équitablement des ressources de ce pays. Malheureusement, il n’en est pas le cas dans cette ville. Ce qui est regrettable est que même les autorités n’en ont pas et acceptent bien cette situation. Nous condamnons cette façon de gérer la population », a-t-il fustigé.

L’animateur au Groupe Jérémie regrette que le pays dispose des barrages et cours d’eaux mais produit du courant insuffisant à la population.

« Nous avons des barrages mais la quantité du courant produit reste insuffisante. Ajoutez-y les délestages (…) La population ne cesse de décrier les factures mensuelles non proportionnelles à la consommation », s’est-il étonné.

Le directeur administratif de la SNEL, M. Banza, explique les facteurs qui justifient le délestage du courant électrique dans la ville de Bukavu.

« La production de l’électricité dépend de la quantité d’eau reçue à partir de la nature. Beaucoup d’éléments concourent au manque du courant. La rareté des pluies, les immondices  jetées dans le lac par les cultivateurs et qui obstruent la centrale, la forte quantité d’énergie consommée que celle fournie. Tout cela influe sur l’interruption intempestive du courant », renseigne-t-il

M.Banza déplore, en plus, le comportement des habitants face à l’incivisme fiscal.

« Plusieurs abonnés préfèrent consommer le courant sans payer la facture. Il y a aussi des clandestins ‘‘les dahouleurs’’  qui coupent les câbles des abonnés pour se connecter et cela, au moyen des fils nus. Parfois, l’énergie envoyée dans certains coins peut dépasser le volume et là, on est obligé d’arrêter la machine carrément au risque de l’endommager », a-t-il souligné.

Nos sources sont unanimes quant aux pistes de solution pour parvenir à stabiliser la fourniture en électricité.

Le directeur administratif de la SNEL propose de « sensibiliser la population à payer les factures, arrêter le raccordement clandestin et construire un autre barrage Ruzizi 3 tel que promis »

J.Moreau Tubibu demande à la Snel de bien recenser ses clients, installer les compteurs partout, vérifier régulièrement  les installations pour renouveler les matériels délabrés. Il invite aussi la population au payement des factures pour permettre à la Société d’améliorer ses prestations.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Un commentaire sur “Bukavu : Le courant électrique quasi indisponible au détriment de la population

  1. Bien dit nous tous savons que c’est une chose qui fait souci et surtout qu’actuellement l’enrgie electrique est plus utilisee pour differents besoins de la vie, Imaginez vous combien des tronçons routiers de la ville ont l’eclairage publique ? Or l’argent est bien percu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.