Bukavu: La tribune d’expression populaire de Cahi plaide pour une bonne sécurisation de la population

Une tribune d’expression populaire s’est tenue dans la grande salle de la Paroisse Catholique de Chai ce vendredi 28 septembre 2018. Deux points ont été à l’ordre du jour dont l’insécurité et les élections.

Quand au premier point, la parole a été donnée à tour de rôle à tous les participants qui ont soulevé les différentes causes de l’insécurité dans les quartiers de Panzi et Chai.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon David Cikuru, un des organisateurs de cette tribune, ces causes sont, “la présence des militaires dans différentes avenues,les rentrées et sorties incontrôlées des étrangers. Mais aussi la présence de démobilisés sans emplois, les agents de sécurité mal payés, les cadres de base sans pouvoir d’arrêter et sans formation, la circulation des armés à feu , la peur de dénoncer les malfrats, l’intégration en désordres des bandits au sein de l’arme et la PNC…”

Plusieurs recommandations ont découlé de cette tribune d’expression populaire.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Les jeunes qui ont étudié ayant la bonne moralité doivent intégrer la PNC et l’armée, mutation des militaires dans différentes provinces, caserner tous les militaires au camp, disponibiliser une boite à suggestion pour la dénonciation, doter des moyens conséquents aux services de sécurité, donner un salaire descent aux militaires et policiers, créer des emplois chez les jeunes, donner le pouvoir aux cadres de base d’agir et les former, les services de migrations doivent contrôler bien nos frontières, étroite collaboration entre PNC et population. Car, il y a crise de confiance.

Au deuxième point la population doit élire pour les compatriotes qui aiment leur peuple et les hommes et les femmes capables de les défendre.

Seul les députés capables peuvent nous aider à quitter ce gouffre. Si nous votons pour les biens ( argent, pagnes, tribu, beauté, les gens qui connaissent le fonctionnement des institutions, les immoraux , les députés Perreux nous feront un travail nul), martèle David Cukuru, avant de rencherir: ” Sans élire des députés responsables et qui assument bien leur rôle aux élections du 23/12/2018, la population risque gros”.

Ont participé à ces assises, les cadres de base de Chai – Panzi, les acteurs de la société civile et les grands absents étaient les forces de sécurité.

Les organisateurs de cette tribune d’expression populaire sont David Cikuru et Élie Cakira Président sous noyau de Chai dans la commune de Bagira.

Jambordc.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.