Bukavu : La NDSCI exige la restitution des fonds perçus auprès des candidats malheureux des Exetats pour leur admission

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile(NDSCI) sous noyau de Kadutu dénonce la perception illégale des frais exigés aux finalistes qui n’ont pas satisfait aux examens d’Etat 2021-2022 par le préfet de l’Institut Fadhili avant qu’ils ne soient admis pour le compte de cette nouvelle année 2022-2023.

Selon le président de la NDSCI à Kadutu Patrick Mungu Akonkwa contacté par la rédaction de jambordc.info ce 4 octobre, sa structure a reçu les alertes des parents des enfants victimes de ce mauvais comportement les obligeant de payer 60$ pour chaque élève pour leur admission en classe.

Inscription ISJC

Ce dernier ajoute que cet acte est contraire à la lettre du Proved ayant instruit tous les gestionnaires des écoles conventionnées et privées agréés de récupérer les candidats malheureux sans aucune exigence des frais d’inscription ou autres.

“Exiger 60$ pour admettre ces élèves qui sont encore sous le choc, c’est inhumain. Nous demandons l’implication des autorités pour punir ceux qui piétinent délibérément les prescrits”, Déclare Patrick.

La NDSCI exige la restitution de l’argent déjà perçu auprès des ces élèves dans cette affaire. Elle promet de mobiliser toutes ces victimes et leurs parents pour procéder à des actions citoyennes de nature à exiger le départ de ce préfet si ces enfants ne sont pas admis aux cours dans les 48 heures qui viennent.

Cité dans ce dossier le préfet de l’Institut Fadhili Mulashe Kabale n’a pas été joignable pour répondre à ces allégations. Nous y reviendrons donc plus tard avec plus de détails.

 

Gisèle Bashwira

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.