Bukavu: Des robinets à sec sur certaines avenues à Ibanda, les habitants craignent des maladies hydriques suite à cette pénurie

Les habitants des avenues du gouverneur, Résidence, Fizi et Mimoza en commune d’Ibanda dénoncent la persistance de la pénurie d’eau potable dans ces endroits de la ville de Bukavu depuis plusieurs mois maintenant.

Certains d’eux qui se sont confiés à Jambordc.info ce 10 Octobre regrettent de voir que l’eau potable ne coule pas dans des avenues où sont logées plusieurs autorités qui sont au sommet des institutions de la province.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Ces habitants ajoutent que parfois l’eau coule de leurs robinets une ou deux fois le mois et malheureusement la surfacturation est toujours au rendez-vous.

“Nous exprimons notre indignation vis-à-vis de la REGIDESO pour le manque d’eau criant dans nos endroits et ceci depuis plusieurs mois. Nous faisons tout pour honorer nos factures malgré l’absence de l’eau au risque d’une coupure d’eau totale. Nous sommes obligés d’aller puiser ailleurs et souvent à des heures très tardives avec toute l’insécurité qui se vit dans notre entité. Parfois encore nous n’avons aucun autre choix que d’utiliser l’eau du lac qui fragilise la santé par des maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et bien d’autres.”, Explique-t-il.

Et de poursuivre,

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Si au moins la REGIDESO pouvait honorer sa part du contrat, c’est serait beaucoup mieux ou alors à défaut, établir un horaire sérieux pour nous desservir en eau potable pourquoi pas!Nous payons fidèlement nos factures et nous ne méritons pas ce traitement”.

Le président de la Ligue de Consommateurs de Service Congo Kinshasa (LICOSKI) Mizo Kabare et habitant de l’avenue résidence renseigne que certains de ces habitants des quartiers en déception se sont déjà désabonnés du réseau de la REGIDESO.
Ceux-ci estiment que cette régie avance chaque fois des programmes qui définitivement ne leur permettent pas d’accéder à l’eau potable.

“Face à ce désagrément, une pétition vient d’être initiée par les habitants adressée à la Direction Provinciale et d’ici là cette dernière sera déposée au regard de la loi à l’article 48 de la construction qui stipule que l’accès à l’eau est garantie par la meilleure de loi. Nous allons bousculer pour voir si les lignes ne vont pas bouger pour afin accéder à l’eau comme tous les autres congolais” conclut notre source.

Contactée la REGIDESO à ce sujet a promis réagir prochainement sur cette question.

 

Deo kulila

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.