Bukavu / catastrophe : la société civile de Kadutu demande à la population habitant les sites à risque de quitter urgemment ces lieux

La Société civile recommande au gouvernement de décréter trois jours de deuil en mémoire des victimes de la catastrophe du 26 au 27 décembre dans la ville de Bukavu. C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué publié ce mercredi 27, signé par Hypocrate Marume son président.

Dans le même document, notre source parle d’un bilan lourd pour la ville de Bukavu et particulièrement la commune de Kadutu.

Inscription ISJC

Dans cette commune précise la Société civile, 20 morts ont été enregistrés ce mercredi, qui sont répartis de la manière suivante :

Le Quartier Nyamugo a connu 11 morts, sur avenue Kawa Kadutu et 1 disparus qui demeure jusqu’à présent introuvable.

Par contre, dans le Quartier Nyakaliba, l’on note 5 morts dont 4 dans l’Avenue Kaduru et un sur Avenue Mulonge et plus de six blessées.

Quatre morts enregistrés au Quartier Nkafu sur Avenue Wesha et deux corps ramassés à la Place de l’indépendance-place.

Cependant, les familles victimes de cette catastrophe et acteurs sociaux de la commune de Kadutu sont à la recherche de leurs membres qui jusqu’à présent leurs corps ne sont encore retrouvés, écrit Hypocrate Marume.

Il renseigne néanmoins que les rescapés sont admis aux soins dans différentes structures sanitaires de la place.

Pendant ce temps, la société civile recommande au gouvernement :

“D’assurer la prise en charge des rescapés qui sont actuellement dans des structures sanitaires, d’organiser des obsèques dignes et sécurisés des victimes de cette catastrophe, de pendre des mesures qui s’imposent pour prévenir des dangers sur les sites impropres à la vente et à la construction,” peut-on lire dans ce document.

Elle appelle ainsi à la population habitant les Avenues présentant un risque de quitter urgemment ces lieux.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.