Bagira: des jeunes filles s’exposent nues sur les réseaux sociaux

Des filles dont la plupart sont mineures des quartiers Lumumba et Nyakavogo dans la commune de Bagira partagent sur les réseaux sociaux des images et vidéos de parties intimes de leur corps, dénonce la société civile noyau communal.

Ces filles dont l’âge varie entre 12 et 25 ans se font filmer tout en état nu, se masturbent puis, distillent les vidéos sur les réseaux sociaux, rapporte la société civile.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Prince Centwali joint par Jambo ce jeudi 9 mai, indique que ces jeunes filles sont manipulées par des personnes adultes non encore identifiées, qui leurs promettent de l’argent.

“La société civile noyau communal de Bagira a adressé une lettre au Procureur général près la Cour d’appel du Sud-Kivu, sur l’exposition de la nudité des filles-mineures de 12 à 25 ans. L’exhibition sexuelle, outrage public aux bonnes mœurs et incitation à la débauche. Ce phénomène a un caractère pornographique,” a-t-il indiqué.

Notre source condamne cette pratique qui viole les droits humains et estime que les personnes impliquées de près ou de loin dans cette sale besogne doivent être retrouvées et arrêtées.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

La société civile de Bagira appelle les parents de bien contrôler leurs enfants filles qui se livrent à cette pratique.

Frédéric Mpoy

3 commentaires sur « Bagira: des jeunes filles s’exposent nues sur les réseaux sociaux »

  1. C’est extrêmement grave quand de telles attitudes et comportements commencent à se faire voir publiquement à Bukavu principalement à Bagira. N’est il pas une autre forme de loge satanique qui veut envahir notre ville ?

  2. Eduquer nos enfants, nos filles, nos sœurs, doit être une priorité au lieu s’en apprendre à ces jeunes qui publient ces photos et vidéos, on a violé personne plutôt nos filles, nos sœurs ainsi que nos enfants prennent leur sexe en général leur corps pour une marchandise, c’est un gros problème. Une fille pense qu’avec son sexe, elle peut résoudre toute forme de problème qu’elle rencontre au cours de son voyage, mais elle ignore que le même sexe peut lui créer des problèmes. En outre, cela devrait leur servir de leçon et pour la génération future , les filles pensent que l’amour est avant tout une question de sexe et de s’abandonner à un homme comme les animaux.
    Pour ceux qui publient ces vidéos et photos n’oubliez pas que vous avez des sœurs, des enfants, soyez responsables et respectons nos origines, respectons quand la femme imaginez si vous voyez la nudité de votre fille, de votre sœur, femme sur Facebook, WhatsApp est plus déroutant.

    L’État doit agir en collaboration avec les entreprises de télécommunications ainsi qu’avec l’aide des victimes car au moins chaque victime sait à qui elle a envoyé des photos ou des vidéos ou la personne qui l’a filmée pendant l’acte.
    Filles de Bukavu, qu’avez-vous découvert sur le sexe ? Je ne comprends pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.