EPSP : Le ministère conditionne le retrait de diplômes d’Etat

EPSP : Le ministère conditionne le retrait de diplômes d’Etat

Une mesure vient de tomber. Les finalistes du secondaire sont désormais contraints de payer une somme de vingt dollars américains pour retirer leurs diplômes.

Nombre des parents s’insurgent contre la mesure et se disent « déçus par cette décision du ministre » qui vise à « appauvrir d’avantage les familles ».

Inscription ISJC

Au départ, ce qui déçoit la Dynamique nationale des jeunes pour le pouvoir du changement (DNJPC), l’indisponibilité des résultats au journal officiel ainsi qu’au site de l’EPSP.

« L’incertitude demeure pour les nouveaux finalistes qui ne savent pas si réellement ils ont réussi ou non. Les résultats officiels qui se confirment par la sortie du journal officiel ne sont pas là (…) », regrette Ghislain Barhahiga, président de la DNJPC

Ce mouvement des jeunes condamne fermement la décision du ministre de faire payer 20 dollars qu’elle estime « aggraver la situation » en plus de la prime payée par les parents.

« La situation est encore plus grave pour ces finalistes qui doivent prendre leur inscription dans les institutions supérieures. Pour retirer leurs diplômes, ils sont obligés de payer 20 dollars américains ; une autre forme de rançon en plus de la prime devenue crime dans le système éducatif. C’est inadmissible pour un ministre de décider unilatéralement », condamne-t-il.

Réagissant à cette condition de retrait du diplôme, l’Inspecteur principal provincial de l’EPSP au Sud-Kivu, Jean Clément Mbombo, a indiqué à radio Maendeleo que le ministère exige ces frais en vue « d’accélérer le processus de production des diplômes qui seront désormais délivrés après proclamation des résultats » des examens d’Etat.

Des parents demandent au ministre de revoir cette mesure et ne faire que des propositions discutables avec les parents au vu de la situation financière actuelle dans les familles.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.