« Félix Tshisekedi n’a pas besoin d’accompagner un régime agonisant », José Emina (UDPS)

« Félix Tshisekedi n’a pas besoin d’accompagner un régime agonisant », José Emina (UDPS)

La présidente de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Sud-Kivu, José Emina, rejette les rumeurs selon lesquelles, il y aurait des contacts secrets entre le Rassemblement et le pouvoir en vue de la nomination de Félix Tshisekedi à la primature.

Pour José Emina, il s’agit d’un contact relatif au rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi, ancien président de l’UDPS.

Inscription ISJC

« Il n’y a aucun contact à ce sujet. Seulement, des pourparlers entre l’UDPS, la famille biologique et le gouvernement au sujet des obsèques du feu président Etienne Tshisekedi. Ceux qui disent qu’il y aurait des contacts  secrets quant à la nomination de Félix Tshisekedi, là, je suis prête à dire non. Ce sont de fausses rumeurs et le président Félix Tshisekedi a été clair dans ses propos pour dissiper ce mal entendu en soulignant qu’il n’a jamais été demandeur ou preneur du poste de la primature (…) », rassure-t-elle.

Au sujet d’un troisième dialogue visant à accorder la primature au président du Rassemblement, la fédérale reste catégorique. L’UDPS n’y prendrait pas part.

« Nous ne sommes pas partie prenante d’un 3e dialogue parce que nous avons participé à celui du centre interdiocésain dont l’accord signé par les parties prenantes n’a jamais été mis en application. Comment irions-nous encore à un soit disant dialogue ? L’UDPS ne sera jamais à cette messe. Aujourd’hui, le Rassemblement ne cesse d’exiger la publication du calendrier électoral et Corneille Nangaa (le président de la CENI, Ndlr) avait promis le calendrier à la fin de ce mois d’aout », insiste-t-elle.

Quant à la transition envisagée pour 2 ans, ce cadre du Rassemblement estime que son regroupement politique ne pourrait cautionner une quelconque durée avec le pouvoir actuel, poursuit-elle, tend vers son déclin.

« Félix Tshisekedi a bien dit qu’il n’avait pas besoin d’accompagner un régime agonisant. La Majorité présidentielle est en train de mourir à petit feu. Comment voulez-vous que Félix embarque dans un bateau qui va chavirer ? Nous ne pouvons pas accepter qu’il soit mal vu par la population à qui demain il va demander l’électorat. (…) S’il s’avère qu’il y ait une transition de 6 mois, c’est sans Joseph Kabila », rétorque-t-elle.

Ne jurant que par l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, le Rassemblement poursuit des actions citoyennes visant l’obtention du calendrier électoral conforme à l’Accord du 31 décembre 2016.

Alfred Balezi

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.