Sud Kivu : Certains motocyclistes sont vecteurs de l’insécurité dans la ville

Sud Kivu : Certains motocyclistes sont vecteurs de l’insécurité dans la ville

L’insécurité se porte bien dans la ville de Bukavu. Des cas de tuerie et de braquage et d’intrusion armée dans les domiciles des paisibles citoyens, sont signalés du jour au lendemain.

Selon plusieurs habitants, une nouvelle forme de vol est installée depuis peu. Il s’agit des vols des sacs à mains et des téléphones portables par des bandits à bord des motos ; mais à cela il y’a une nouveauté. Certains motards ayant à bord un passager, font semblant d’avoir une panne dans un lieu obscure pour ensuite demander le portable du passant comme torche en vue de vérifier la panne. Une fois avec le téléphone, il fait semblant d’allumer la moto afin d’être sûr de sa réparation et oups! Il s’en va avec le portable du client.

Inscription ISJC

« Un motard a dit à ma sœur que la chaîne de sa moto était rompue et qu’il allait essayer de la réparer. Il lui a demandé le téléphone car lui il n’en avait pas. Ma sœur lui a donné, ensuite le motard a dit à ma sœur qu’il a déjà réparée mais il va d’abord essayé si ça fonctionne. Il a démarré la moto en ayant le portable de ma sœur en main et il est parti laissant ma sœur au bord de la route. Heureusement c’était à quelques mètres de la maison. Elle est rentrée en pleur à la maison. C’était au environ de 19h30», Raconte un témoin auriculaire.

Contacté, le président de l’Association Nationale des Motards du Congo (ASSNAMOC), monsieur Tata Richard condamne avec la dernière énergie cette pratique qui veut salir l’image des motards. Il appelle les motards à éviter de céder leurs motos à des tierces car selon lui, ceux qui utilisent les motos pour semer l’insécurité ne sont pas des motards mais des particuliers.

«Nous comme ASNAMOC, avons l’habitude de sensibiliser nos motards sur le comportement à tenir lors de l’exercice de leur métier. Le fait de ravir des sacs à main et téléphones par les motards, je dirais que ce n’est pas seulement les motards qui font ce travail parce que tout celui qui conduit la moto ne pas nécessairement motard ; il y a des gens mal intentionnés qui ont l’habitude d’utiliser les motos et aller ravir les gens leurs biens en court de route. J’appelle les motards à éviter de donner leurs motos pour la relève car ils ne savent pas les intentions cachées de celui à qui ils ont remis la moto. Il appelle la population à la vigilance et de toujours vérifier le numéro de la plaque de la moto avant de monter au-dessus», précise Tata Richard.

Pour clôturer, le président d’Asnamoc promet de multiplier des sensibilisations auprès des motards afin que les cas d’insécurité causés par les motards prennent fin et ainsi l’image des motocyclistes ne sera pas terni.

Natasha Balegamire

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.