Sud-Kivu: Les enseignants s’opposent à leur désactivation du système à cause de leur grève

Sud-Kivu: Les enseignants s’opposent à leur désactivation du système à cause de leur grève

Les enseignants du Sud-Kivu réunis au sein de leurs syndicats respectifs (SYECO, SYNECATH et SYNEP) ont manifesté ce mercredi 13 octobre 2021 devant le bureau de la Division Provinciale de l’EPST Sud-Kivu 1 pour manifester leur indignation aux intimidations des autorités du secteur éducatif qui tendent à violer les droits des enseignants.

” Les enseignants du synep et synecath en collaboation avec le Syeco suivent avec beaucoup d’indignation vos propos sur les médias et à travers vos circulaires, des messages insultant tendant à vouloir créer le trouble public disant que vous allez désactiver les enseignants en mouvement de grève. Nous vous rappelons non seulement que ce concept n’est ni administratif ni professionnel car non repris dans aucun texte de lois régissant l’administration publique mais aussi viol la constitution à ses articles 36 et 39 accordant le droit à la grève aux agents de carrière. Vos déclarations frisent la dictature dans un pays de droit, la grève des enseignants de l’ex-Kivu et Tanganyika en général et ceux du Sud-Kivu en particulier a respecté les procédures d’une grève normale dont vous même vous détenez le soubassement des correspondances ici en annexes”, peut-on lire dans le mémorandum des enseignants lu par Jacques Cirimwami, secrétaire provincial du Syndicat des Enseignants des écoles conventionnées Catholiques (Synecath).

Dans ce mémo, les enseignants disent que leur déclaration fait l’objet de la remise officielle des correspondances qui rendent leur grève légale car l’enseignant est un agent et fonctionnaire de l’Etat congolais et doit jouir de tous les droits lui reconnut par la constitution de la République Démocratique du Congo, disent-ils.

Inscription ISJC

” L’enseignant n’est pas l’agent du ministre moins encore d’un Proved, mais plutôt un agent et fonctionnaire de l’Etat congolais et doit être traité comme tel. Ne pas revenir à la raison, vous serez les seuls responsables de conséquences qui en découleront”, poursuivent ces enseignants dans leur mémorandum adressé au Proved Sud-Kivu 1.

Le Directeur de la Province Educationnelle Sud-Kivu 1 Yoy Bokete qui a réceptionné leur mémorandum, a promis aux enseignants de le transmettre à qui de droit. Il espère qu’une solution durable sera trouvée à leurs revendications et cela au niveau national.

Rédaction

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.