Sud-Kivu: La problématique de l’accès des femmes autochtones à la terre dans la chefferie de Kabare, au centre d’un atelier organisé par LaprunelleRDC ASBL

Sud-Kivu: La problématique de l’accès des femmes autochtones à la terre dans la chefferie de Kabare, au centre d’un atelier organisé par LaprunelleRDC ASBL

Favoriser l’accès des femmes autochtones à la terre, écouter les problèmes auxquels sont confrontés les femmes autochtones privées des terres à Kabare et ailleurs, faire entendre la voix des femmes autochtones à tous les niveaux afin que les violences sexuelles et celles basées sur le genre et liées au manque des terre s’arrêtent, ouvrir un débat a tous les niveaux sur la place de la femme autochtone dans la communauté, c’est entre autres les principaux objectifs d’un atelier sur la compréhension de la loi foncière et la problématique de l’accès des femmes autochtones à la terre dans la chefferie de Kabare. Cet atelier a été organisé ce mardi 14 septembre 2021 au centre de Kavumu par l’organisation LaprunelleRDC ASBL.

A en croire les organisateurs de ces assises, cet atelier avait également pour objectif d’accompagner les plaidoyers des femmes autochtones pour qu’elles accèdent à la terre mais aussi les aider pour leur autonomisation afin de construire une société plus équitable et sans exclusion aucune.

Inscription ISJC

Nous voulons rappeler la nécessité pour la femme autochtone de Kabare, de Kalehe et d’ailleurs de vivre dans des conditions humaines et justes en ayant accès à la terre pour elle, sa famille et sa communauté. Plusieurs questions sont au centre de cette série des réflexions avant de commencer des plaidoyers. Le problème de logement, les mauvaises conditions hygiéniques, la crise alimentaire, et la mauvaise éducation pour les enfants, tels sont les principaux problèmes auxquels font face les peuples pygmées de Kabare en particulier et des plusieurs coins en République Démocratique du Congo en général“, a déclaré Judith Maroy, chargée du projet Mama Mubunti na udongo à laprunelle asbl.

Elle indique que son organisation veut voir la communauté et les décideurs prendre des mesures claires et urgentes pour que les peuples autochtones accèdent à la terre et l’engagement de la communauté pour l’accompagnement de la femme autochtone afin qu’elle accède à la terre et que cessent les violences sexuelles et celle basées sur le Genre (VSBG).

Il sied de signaler que cet atelier organisé par la PrunelleRDC ASBL, rentre dans le cadre de son projet “Mama Mumbuti na Udongo”. Lequel projet est financé par Land is Life.

Rédaction

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.