Fizi : la Société civile condamne la recrudescence des cas de justice populaire, après lynchage de deux femmes accusées de sorcellerie à Misisi

Fizi : la Société civile condamne la recrudescence des cas de justice populaire, après lynchage de deux femmes accusées de sorcellerie à Misisi

La société civile du secteur de Ngandja, au sud du territoire de Fizi, dans la province du Sud-Kivu dans la partie Est de la RD Congo, condamne énergiquement le lynchage de deux femmes accusées de sorcellerie, tuées à Misisi ce dimanche 12 septembre dernier. Cette dénonciation a été faite par Mishi Muzaliwa, président de cette organisation citoyenne dans un entretien téléphonique avec notre rédaction, ce lundi 13 Septembre 2021.

A en croire le Responsable de cette structure citoyenne, son organisation désapprouve cet énième cas de justice populaire perpétrée dans ce secteur où des personnes en colère ont sommairement lynché deux femmes, les accusant de sorcellerie.

Inscription ISJC

<< En tant que société civile, nous condamnons avec toute énergie ce cas de justice populaire qui s’est produit dans le village de Misisi, à environ 135 km au sud de Fizi centre. Où des membres d”une famille en colère ont décidé de se rendre justice en ôtant la vie à ces victimes qui étaient soupçonnées d’avoir tué par sorcellerie une mère de 7 enfants>>, fustige monsieur Muzaliwa.

Il a dit ceci avant d’ajouter que, les cas de justice populaire sont de plus en plus récurrents dans plusieurs villages de Fizi et Baraka. Où des femmes, surtout du troisième âge sont souvent lynchées puisqu’accusées d’être sorcières par des personnes en colère.

Notre source appelle les autorités à s’investir et suivre de prêt cette question afin d’y mettre un terme; la population de cesser avec des pareils actes car la mort existe peu importe les circonstances de celle-ci. Et rappelle par la même occasion que la justice populaire est punissable par la loi.

Pour rappel, au debut de ce mois de septembre à Mboko, toujoursdans le territoire de Fizi. Une femme âgée d’environ 70 ans, a été tuée dans le village de Kabondozi. Parce qu’elle était aussi soupçonnée de sorcellerie.

Alpher Kalala

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.