Sud-Kivu : « Les communautés vaccinées sont des communautés en bonne santé », dixit Dr Mwanza Nangunia (Ministre)

Sud-Kivu : « Les communautés vaccinées sont des communautés en bonne santé », dixit Dr Mwanza Nangunia (Ministre)

Le ministre provincial de la santé du Sud-Kivu, Dr Mwanza Nangunia, s’est entretenu ce mercredi 26 avril avec la presse locale de Bukavu sur la semaine africaine de vaccination.

Dr Mwanza a insisté sur l’importance de la vaccination dans la vie de la population. Il rassure que le vaccin a joué un rôle important dans l’amélioration de l’espérance de vie de la population sur le globe terrestre.

Inscription ISJC

« La vaccination a joué et continue à jouer un rôle capital pour améliorer le bien-être de la population mais aussi garantir la bonne santé à la population. Beaucoup de maladies ont disparu sur le globe terrestre grâce à la vaccination notamment la variole dont on ne parle plus et d’autres maladies meurtrières sont en voie d’éradication, tel est le cas de la poliomyélite. D’autres sont contrôlées, tel est le cas de la rougeole et d’autres sont en voie d’élimination ; tel est le cas du tétanos néonatal ou du tétanos en général. Grâce à la vaccination, l’espérance de vie s’est améliorée », a-t-il souligné.

En Afrique, malgré le bien fondé de la vaccination, il s’observe des disparités à tous les niveaux jusque dans les zones de santé où les enfants reçoivent le de vaccin.

« Malgré tous ces biens fondés connus au monde, on s’est rendu compte que dans la région africaine, il y a encore des disparités. 1 enfant sur 4 ne reçoit pas le vaccin dont il a besoin dans sa vie. Et au niveau de chaque pays, il y a disparité entre les territoires ou entre les zones de santé. Par exemple dans notre province, la zone de santé d’Ibanda et celle de Fizi offrent des disparités aussi criantes. Pour la seule période de janvier à mars dans la zone de santé d’Ibanda, nous estimons à  460 les enfants qui ont raté ou qui ont été mal vaccinés contre 1040 enfants dans la zone de santé de Fizi », a-t-il indiqué.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avec ses partenaires avaient institué la semaine africaine de vaccination dans le but de sensibiliser la population sur l’importance du vaccin, de réaliser les activités de récupération des enfants ainsi que des femmes enceintes qui ont raté la vaccination contre le tétanos.

Sur toute l’étendue de la province, 4763 enfants qui ont raté ou qui ont été mal vaccinés sont attendus dans les structures sanitaires.

Allant du 24 au 30 avril, cette semaine est célébrée sous le thème « le vaccin nous protège, faisons-nous vacciner » et au Sud-Kivu, le slogan est « les communautés vaccinées sont des communautés en bonne santé »

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.