Bukavu : Des filles mineures s’adonnent à la prostitution au marché Beach Muhanzi

Bukavu : Des filles mineures s’adonnent à la prostitution au marché Beach Muhanzi

Actuellement, au marché Beach Muhanzi, il se remarque un nombre croissant des filles mineures qui s’adonnent à la prostitution. Jour et nuit, elles sont visibles dans des bistrots à la recherche des partenaires sexuels pourvoyant à leur désir pécuniaire au mépris des principes moraux et des règles sanitaires légales.

Le constat fait par un reporter de jambordc.info témoigne que ces enfants sont trainées par un groupe des femmes prostituées en âge avancé et qui les utilise pour des fins de commerce.

Inscription ISJC

« Lorsque nous avons gagné de l’argent, nous le remettons à notre responsable du comité qui, à la fin du mois, doit remettre à chacune ce qu’elle doit percevoir. Le comité est composé des femmes adultes qui ont l’âge avancé. C’est nous les filles qui pratiquons la prostitution », affirme l’une des mineures qui a requis l’anonymat.

Se présentant en responsable, une femme répondant au nom de Sifa Chance affirme qu’elle perçoit le montant des mineures avec qui elle cohabite et qu’elle remet à chacune à la fin de la journée. Elle précise, également, que personne n’est responsable de l’autre d’autant plus qu’elles viennent individuellement.

« Chaque fois qu’un client paie, elles me remettent la somme et à la fin de la journée, je donne à chacune ce qu’elle a réalisé. Du montant de chacune, je retiens mille francs congolais si possible. Lorsqu’elle vient vous demander asile, vous devenez directement son responsable ; et celle qui demande le passage avec son client, j’exige mille francs. Toutefois, il faut retenir que personne n’est venue pour l’autre ; chacun pour soi », a-t-elle déclaré.

Rigobert Bamba, président du marché, confirme l’existence de cette pratique dans plusieurs bistrots en ce marché tout en regrettant pour l’avenir de ces jeunes enfants.

« C’est vrai. Il y a plusieurs filles de moins de 18 ans qui font la prostitution dans des buvettes ici au marché Beach Muhanzi et cela nous alarme. Nous avons fait un tour dans les bistrots et avons découvert un nombre très élevé des filles mineures qui pratiquent la prostitution dans ce marché. Nous les avons interpellées plusieurs fois mais en vain. Le nombre continue de croitre du jour le jour et nous regrettons pour leur avenir », a-t-il regretté.

D’aucuns croient que seule l’implication des autorités compétentes devrait apporter une solution efficace à cette pratique au marché Beach Muhanzi, situé dans la commune de Kadutu.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.