Bukavu: Les militaires présumés agresseurs de la policière de roulage Judith BAHATI aux arrêts (commandant de la 33ème région militaire)

Bukavu: Les militaires présumés agresseurs de la policière de roulage Judith BAHATI aux arrêts (commandant de la 33ème région militaire)

Dans une audience accordée à la délégation des femmes défenseures des droits des femmes mercredi 21 juillet 2021, Le commandant de la 33e région militaire Général de Brigade BOB NGOY KILUBI, a confirmé l’arrestation des présumés militaires qui avaient commis un acte de violence physiques et flagrante à l’adjudant Judith BAHATI policière de roulage, pour des raisons d’enquête à fin que justice soit faite.

Le Réseau Interprovincial des Femmes Défenseures des Droits des Femmes (RFDIF) a dans une dépêche rendue public que jambordc.info a exploité ce jeudi 22 juillet 2021, fait savoir que le commandant de la 33ème région militaire le Général de Brigade BOB NGOY KILUBI a déploré le comportement affiché par ces unités de l’armée et rassure que les militaires identifiés sur la vidéo sont déjà aux arrêts. Il réaffirme son engagement de veiller sur la réputation de l’armée congolaise, ainsi il a pris des mesures pour éviter des tels incidents à l’avenir.

Inscription ISJC

Cette autorité militaire a promis également une franche collaboration avec son collègue de la police pour arriver à rétablir la sécurité des personnes et de leurs biens.

Cette délégation du RIFDF a remerciée grandement la bravoure du commandant de la 33 ème région militaire, pour son implication personnelle dans ce dossier afin que justice soit faite.

Pour rappel, l’adjudant Judith BAHATI policière de roulage a été victime d’une violence physique, publique et flagrante par un groupe des militaires pendant qu’elle était en fonction à la place de l’indépendance dans la soirée du 15 juillet 2021.

Philémon Mutula

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.