Sud-Kivu: Le mouvement citoyen “Aire Magufuli” dénonce la persistance des tracasseries dans les ports frontaliers de la province (Déclaration)

Sud-Kivu: Le mouvement citoyen “Aire Magufuli” dénonce la persistance des tracasseries dans les ports frontaliers de la province (Déclaration)

Le mouvement citoyen Aire Magufuli (MAM-RDC) condamne la persistance des tracasseries dans les ports frontaliers de la province du Sud-Kivu et invite l’autorité Provinciale à procéder à la suppression définitive sans délais de tous les services illégaux et taxes illégales perçues dans les ports et Beach de sa juridiction. Ceci est contenu dans une correspondance adressée au gouverneur de province et dont une copie est parvenue à jambordc.info ce jeudi 01 juillet 2021.

Selon l’esprit de cette correspondance, il se fait remarquer que les taxes sont payées sans contrepartie comme exigé par les lois congolaises, des ports restent dans un état de délabrement très avancé, l’insécurité des marchands et passagers orchestrés par les enfants dit de la rue ainsi que l’obscurité pendant les heures vespérales, etc. Cette structure citoyenne regrette de constater que plusieurs taxes illégales soient perçues par les services illégaux en violation des lois de la République.

Inscription ISJC

” Considérant la violation flagrante de l’arrêté interministériel de 2014 interdisant les perceptions illégales dans le secteur du transport fluvial et lacustre en République Démocratique du Congo, il s’observe qu’une grande partie de ces taxes sont toujours perçues et pourtant abolies par cet arrêté précité, à titre illustratif la taxe provinciale sur les produits agricoles, frais de visa voyage, les frais d’assistance, par rapport à la taxe dit d’assainissement, celle-ci est quadruplement perçue, soit par la province, commune de Kadutu, la Mairie de Bukavu et la Coordination Provinciale de l’environnement,etc.”, peut-on lire dans cette correspondance de cette structure citoyenne adressée au gouverneur de province Théo Ngwabidje.

Ainsi, Le mouvement citoyen Aire Magufuli exige des sanctions administratives que pénales conformément à la loi à l’égard des auteurs et co-auteurs impliqués dans la persistance des services illégaux et taxes illégales dans les ports et Beach, l’orientation des taxes légalement perçues dans les politiques publiques de modernisation des installations portuaires ainsi que l’instauration d’un guichet unique pour le payement de taxes et impôts et Beach dans une extrême urgence.

Rédaction

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.