RDC: L’UNC suspend sa participation à toutes les activités politiques du CACH et de l’Union Sacrée de la Nation

RDC: L’UNC suspend sa participation à toutes les activités politiques du CACH et de l’Union Sacrée de la Nation

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Parti cher à Vital Kamerhe demande à ses élus, à tous les niveaux de suspendre leur participation à toutes les activités politiques du Camp pour le Changement (CACH) et de l’Union sacrée de la Nation. Cette demande intervient au lendemain du jugement que ce parti politique qualifie ” d’unique” et “injuste”  à l’encontre de son président national par la cour d’appel de Kinshasa-Gombe dans le procès dit de 100 jours.

Dans sa déclaration rendue publique ce mercredi 16 juin, l’UNC se dit avoir constaté que malgré ses appels incessants à l’endroit au président de la République, chef de L’Etat et magistrat suprême en vue de son implication, en tant que garant du bon fonctionnement régulier de toutes les institutions, dans le dossier de Vital Kamerhe , cela n’a produit aucun effet.

Inscription ISJC

C’est cela même la motivation qui anime les cadres de l’UNC à prendre la décision de suspendre leurs participations dans les activités politiques du CACH et de l’Union Sacrée de la Nation.

La Direction politique Nationale demande aux élus du parti à tous les niveaux, de suspendre leur participation aux activités politiques du CACH et de l’Union Sacrée, en ce, y compris celles du groupe parlementaires CACH jusqu’à nouvel ordre“, peut-on lire dans cette déclaration de l’UNC signée par son secrétaire Général Billy Kambale.

La Direction Politique Nationale du dit parti, décide également de procéder à l’évaluation “sans complaisance” de l’accord de Nairobi et du partenariat politique au sein du CACH et de L’Union sacrée de la Nation.

Plus d’un analyste s’interroge si ça sera facile de railler tous les ministres et députés de l’Union pour la Nation Congolaise à la position de ce parti politique cher à Vital Kamerhe.

Nos yeux restent braqués sur ces derniers car l’un d’eux  depuis le début de ce procès politique n’avait rien entrepris pour obtenir la libération de Vital Kamerhe“,  a dit un cadre de l’UNC fédération du Sud-Kivu qui a requis l’anonymat.

En rappel, c’est ce mardi 15 juin 2021 que le verdict de la cour d’appel dans le procès de 100 jours impliquant l’ancien chef de l’Etat Vital Kamerhe dans le detournement des fonds alloués au programme d’urgence du président de la République Félix Tshisekedi, est tombé. Lequel verdict lui condamnant à 13 ans de prison et des travaux forces.

Rédaction

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.