Ituri: La Société civile dresse un bilan sombre faisant état de 157 personnes tuées en pleine exécution de l’état de siège

Ituri: La Société civile dresse un bilan sombre faisant état de 157 personnes tuées en pleine exécution de l’état de siège

Depuis l’instauration de l’état de siège dans la province de l’Ituri le 06 Mai dernier, plus de 157 personnes sont déjà tuées, 53 grièvement blessées et 32 autres portées disparues ainsi que des dizaines des maisons parties en fumée. Ce bilan sombre a été révélé par la Société civile de cette partie du pays dans sa correspondance adressée au chef de l’Etat et dont une copie est parvenue ce jeudi 10 juin au permanent de jambordc. Info dans cette région.

Dans ce document, cette structure citoyenne indique que ces œuvres meurtrières notifiées sont attribuées aux présumés rebelles de l’ADF et aux groupes armés actifs dans cette province.

Inscription ISJC

Son coordonnateur provincial Dieudonné Lossa qualifie ces massacres d’un véritable sabotage de l’Etat de siège par les miliciens qui continuent à endeuiller la province de l’Ituri.

” Il a été constaté des violations graves des droits de l’homme pendant cette période suite au retard observée de la sortie d’une loi portant sur les mesures d’accompagnement de l’ordonnance décrétant l’état de siège, ce qui a entraîné des dérapages dans sa mise en œuvre”.

En revanche, cette structure citoyenne note quelques actions susceptibles d’être saluées, notamment la réouverture de la Route Nationale N° 27 (RN27) allant de Bunia à Mahagi à la frontière Ougandaise qui était jadis coupée suite aux nombreuses attaques des miliciens. Une petite accalmie s’observe aussi dans le territoire de Djugu ainsi que la libération des localités de Nyakunde et Marabo des mains des présumés miliciens FPIC.

La Société civile de l’Ituri demande par ailleurs au président de la République Félix Tshisekedi de : « remplacer tous les militaires qui se sont déjà familiarisés avec le milieu, d’accélérer le processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion communautaire, d’autoriser la réouverture des parquets et juridictions civiles ainsi qu’ordonner sans délai la traque de tous les groupes armés qui continuent d’opérer en ituri ».

John Marry Ndika depuis Ituri

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.