Kalehe : La société civile de Bunyakiri annonce une désobéissance fiscale dès le 30 juin pour exiger la réhabilitation de la RN3 tronçon Miti-hombo

Kalehe : La société civile de Bunyakiri annonce une désobéissance fiscale dès le 30 juin pour exiger la réhabilitation de la RN3 tronçon Miti-hombo

La Société Civile noyau de Bunyakiri en territoire de Kalehe au Sud-kivu annonce une campagne de désobéissance fiscale dans tout  Bunyakiri à partir du 30 juin 2021. Elle exige au gouvernement la Réhabilitation de la Route Nationale numéro trois (RN3) et la construction des ponts dans différents coins de cette partie de la province, notamment à Chakuba, Nyamurera, Miowe, pour ne citer cela. Ces revendications sont couchées dans une correspondance adressée au gouverneur de province du Sud-Kivu  et dont une copie nous est parvenue.

Selon l’esprit de ce document, la société civile de Bunyakiri regrette de constater la dégradation de la nationale N°3, sous l’œil impuissant des autorités pourtant leur entité est l’une des zones les plus importantes qui alimente la ville de Bukavu en denrée alimentaire.

Inscription ISJC

” La population de Bunyakiri est étonnée de voir comment une route très importante pour la vie des citoyens peut se dégrader petit à petit sous l’œil impuissant des autorités congolaises suite au manque de volonté. Cette route est l’une des routes qui étaient programmées dans le projet de 100 jours du chef de l’Etat et les travaux de réhabilitation avaient commencé à Miti mais malheureusement au-delà d’être inachevée suite à la mauvaise volonté des agents techniques de l’office des Routes déployés dans ce tronçon, il a été fort déplorable de voir les eaux de pluies non canalisées envahissent la Route” peut-on lire dans cette correspondance de la société civile de Bunyakiri adressée à l’autorité provinciale.

Elle rappelle par ailleurs que la route étant un facteur important du développement d’un pays et de son peuple, son épanouissement économique et social en dépend. Elle renseigner que la population de Bunyakiri traverse un calvaire dans cette route surtout pendant la saison pluvieuse.

Actuellement, seuls les véhicules de marque fuso et motos fréquentent difficilement le tronçon Miti-Hombo,  les camions passent une semaine et plus en cours de Route pour arriver à Bukavu et vice-versa, les passagers voyagent à bord des motos à un prix très élevé quatre fois qu’auparavant en payant forfaitairement 50 000 FC, 60 000 FC, 70 000 FC, etc. Cette situation influe sur le prix des différents produits manufacturés et denrées alimentaires dans plusieurs marchés à Bunyakiri“, note la société civile de Bunyakiri dans cette  correspondance.

Elle indique également que suite à cette impraticable de la RN3, plusieurs cas d’accidents de circulation routière et d’insécurité sont régulièrement enregistrés sur cette partie de la province du Sud-Kivu.

Notre source estime que la population de  cette municipalité ne devrait pas continuer à payer de taxes sans contrepartie du gouvernement. D’où son annonce de la désobéissance fiscale partout à Bunyakiri à dater du 30 juin prochain afin d’exiger au gouvernement la réhabilitation de cette route d’intérêt général.

Dans cette même lettre, la société civile de Bunyakiri rappelle au gouverneur de province sa promesse de construire les ponts à Chakuba avec le financement de la Banque Africaine de Développement (BAD), une promesse qui selon notre source souffre de non réalisation.

La Rédaction

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.