Bukavu : La NDSCI plaide pour la réglementation du prix de transport en commun

Bukavu : La NDSCI plaide pour la réglementation du prix de transport en commun

« A Chaque fois qu’il pleut pendant que des personnes reviennent dans leurs occupations quotidiennes à Bukavu, les chauffeurs de Taxi-bus, vannettes et autres engins roulants se permettent de hausser le prix du travail et cela chacun selon son vouloir. Une situation qui inquiète plus d’un observateur ». Propos de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) noyau communal de Bagira dans une dépêche rendue publique que Jambordc.info a consulté ce jeudi 13 mai 2021.

Dans ce document, le président de cette structure citoyenne de défense des droits humains, Wilfred Habamungu fait savoir que cette pratique est observée surtout sur les axes Place de l’indépendance-Camp TV-Ciriri, Place de l’indépendance-Essence, Place de l’Indépendance-Bagira où le transport qui était jadis à 500fc est passé à 1000fc.

Inscription ISJC

A ce dernier d’ajouter que cette hausse de prix de transport en commun quand il pleut et à des heures tardives, est plus observée sur l’axe Place de l’Indépendance-Bagira-Ciriri où à cause du délabrement très avancé de la route, les engins roulants se limitent au niveau de Camp TV, et les conducteurs font payer le double de ce qu’ils font habituellement payer.

Face à cette situation, la NDSCI demande à la mairie de Bukavu de fixer un prix qui doit être respecté par les chauffeurs, et aux autorités provinciales de songer le plus vite possible à la réhabilitation des routes en état de la dégradation très avancée en province du Sud-Kivu et particulièrement dans la ville de Bukavu.

Moïse Aganze

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.