Sud-Kivu : Des habitants de Kalehe sensibilisés sur la résolution 1325 par l’organisation KJN

Sud-Kivu : Des habitants de Kalehe sensibilisés sur la résolution 1325 par l’organisation KJN

L’association Karibu jeunesse nouvelle (KJN) vient d’organiser une journée de sensibilisation et de vulgarisation du plan d’action national de la résolution 1325 deuxième génération à Nyamukubi dans le territoire de Kalehe en province du Sud-Kivu, ce jeudi 26 novembre 2020. Ceci pour relever les défis auxquels font face les femmes de cette partie de la République démocratique du Congo.

Au cours de cette activité qui a regroupé 30 personnes dont les autorités locales, les jeunes filles et garçons et les femmes, il a été constaté que les quatre pilliers de la résolution 1325 ne sont pas mis en oeuvre dans cette partie de Kalehe à cause de la discrimination, de l’égoïsme et de l’ignorance des droits des femmes.

Inscription ISJC

Par contre, ces participants ont reconnu quelques efforts fournis dans la promotion des droits des femmes, avant de souligner que beaucoup d’actions reste encore à faire.

Occasion pour la présidente de KJN, Madame Jolly Kamuntu d’appeler les décideurs à jouer pleinement leurs rôles, en reconnaissant l’apport des femmes dans l’exercice de leurs tâches.

« Nous pensons que les autorités devaient fournir beaucoup d’efforts pour l’intégration des femmes dans cette dynamique là, car le pouvoir ne peut pas être assis sans intégrer le genre féminin. C’est ensemble que nous allons construire, c’est ensemble que nous allons bâtir notre pays », a dit Jolly Kamuntu.

Au terme de cette activité, plusieurs engagements ont été pris par différentes couches sociales conviées à ces assises.

Les femmes se sont engagées à se solidariser davantage pour mener le plaidoyer auprès des autorités afin d’améliorer leur participation dans la gouvernance locale. Les jeunes quand à eux se sont engagés à bannir les coutumes retrogrades et autres comportements malsains à l’égard des femmes.

De leur côté, les autorités locales disent être ouvertes pour faire bénéficier aux femmes les opportunités dans la gouvernance et dans le développement de leur contrée à condition que la méritocratie et le travail bien fait prennent le dessus.

En somme, cette activité s’est organisée dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes. Elle a été appuyée par Women international peace center WIPC Kampala.

Elie Bigaba, JRI

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.