RDC/Économie : La baisse de la production interne, l’un des facteurs favorisant la dépréciation du franc Congolais (P. Nyamuhara)

RDC/Économie : La baisse de la production interne, l’un des facteurs favorisant la dépréciation du franc Congolais (P. Nyamuhara)

« L’instabilité du taux d’échange en République Démocratique du Congo est liée à quatre grands facteurs, notamment le niveau bas de la production interne dans des provinces du pays ». Propos de l’économiste et directeur général du bureau d’étude et comptable du Congo, Pierre Nyamuhara, au cours d’un entretien accordé à Jambordc.info ce mercredi 15 juillet 2020.

D’après lui, la balance commerciale serait aussi l’un de facture majeur de la dépréciation du franc Congolais, car selon lui, la République démocratique du Congo dépense plus des devises à l’extérieur que celles qu’elle encaisse, puisqu’elle exporte moins des produits et cela déséquilibre le taux d’échange.

Inscription ISJC

A lui d’ajouter que, les provinces que regorge le pays ne produisent pas suffisamment ce qui peut satisfaire les besoins de leurs populations, ce qui rend instable le taux d’échange.

« Tout ce que nous consommons à grande partie vient des pays voisins, par conséquent ça nous exige de prendre le stock de nos monnaies devises afin de les utiliser pour les besoins des produits de proximité notamment les produits vivriers et en occurrence le maïs, riz, l’huile pour ne citer que cela », explique-t-il.

A cette occasion, notre source fait savoir que la problématique de l’insécurité est aussi à la base de la variation du taux d’échange. Car selon lui, l’insécurité fait quitter la monnaie sur le taux contrôlé pour un taux libre non administré.

« Lorsque l’entité est insécurisée, il s’observe l’absence de circulation des biens et qui ensuite crée la réduction de la vitesse de la circulation de la monnaie et maintenant le risque de taux d’échange contrôlé devient trop élevé et par conséquent nous rencontrons deux types de marchés, d’où le marché bancaire et le marché des cambistes qui s’applique dans des marchés informels. Chaque commerçant qui a besoin des devises pour l’importation de ses biens peut les négocier à un taux qu’il veut », a martelé Pierre Nyamuhara.

Ce dernier pense que pour stabiliser le taux d’échange, l’Etat Congolais devrait appuiller la production locale, restaurer la sécurité dans les entités décentralisées, accentuer l’emprenariat local ainsi que transformer l’économie informelle en économie formelle.

Moise Aganze

Inscription ISJC
PUB

La Rédaction JamboRDC

Un commentaire sur “RDC/Économie : La baisse de la production interne, l’un des facteurs favorisant la dépréciation du franc Congolais (P. Nyamuhara)

  1. Je crois que votre machine de l’information est une source de développement et vos articles touchent au quotidien la vie de la population

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.