Assemblée provinciale du Sud-Kivu : des nouvelles nominations soulèvent des interrogations

Assemblée provinciale du Sud-Kivu : des nouvelles nominations soulèvent des interrogations

Cinq jours après sa désignation à la tête du bureau provisoire de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu après Jean Marie Bulambo qui occupait ce poste et qui a décidé de rejoindre son siège de député national à Kinshasa ; Bashengezi Murindi n’a pas tardé à faire des nominations au sein des cabinets politiques de ce bureau, qui excitent certains analystes curieux.

 Avec comme missions principales, la validation des mandats, la confection et l’adoption du règlement d’ordre intérieur et l’installation du bureau définitif ; d’aucun pense que le bureau provisoire de l’Assemblée n’a plus besoin des nominations pour le moment.

Inscription ISJC

Ils soulignent que sur le plan juridique, le président du bureau provisoire n’a pas mandat de faire des nominations dans les cabinets politiques mais plutôt le président définitif.  Loin de cela, ces derniers regrettent que ces nominations soient originaires d’un seul territoire de Kabare, une pratique qui frise le tribalisme.

Plus d’un observateur s’interrogent comment ces nominations seront rémunérées, vu les arriérées enregistrées au sein de cet organe gouvernemental. Ils se demandent si ces nominations viennent remplacer ou compléter celles effectuées par le président provisoire sortant, qui jusqu’à présent ne sont pas révoqués.

Pour rappel, le président sortant de ce bureau avait effectué des nominations dans les cabinets politiques du bureau, qui étaient jugés tribalistes par certains agents de l’Assemblée provinciale.

Ceux-ci avaient fustigés le fait de voir que, alors Président du bureau provisoire, Bulambo Kilosho avait nommé un cabinet composé majoritairement par les personnes issues de son territoire d’origine.

Le même scenario vient encore une fois de s’observer avec son remplaçant qui vient de nommer un autre cabinet composé aussi des personnes issues de son territoire d’origine.

La question qui reste dans le chef des analystes c’est de savoir si l’Assemblée provinciale du Sud Kivu peut être gérée par des personnes qui privilégient leurs territoires d’origine au détriment des autres.

Au vu de ceci, trois cabinets vont alors se disputer la légitimité au sein de cet organe délibérant. Il s’agit de celui laissé par Emile Baleke Kadudu, président du Bureau de l’Assemblée provinciale sortant, celui nommé par Jean-Marie Bulambo Kilosho qui avait décidé d’aller à Kinshasa pour sièger à la chambre basse du parlement et celui qui vient d’être nommé par Bashengezi Mirindi Patrice, actuel président du bureau provisoire de cette structure.

Dossier à suivre…

La Rédaction

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.