EPSP : « la prime ne peut pas prendre totalement fin », selon Ladislas Muganza

EPSP : « la prime ne peut pas prendre totalement fin », selon Ladislas Muganza

S’entretenant avec le reporter de www.jambordc.info ce mardi 14 février 2017 sur la question de la prime dans la province du Sud Kivu à son cabinet de travail situé à la botte dans la commune d’Ibanda, Ladislas Muganza, Ministre provincial de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) a montré plusieurs conséquences qui découlent de la prise en charge des enseignants par les parents.

« La prime sur la scolarisation des enfants a comme conséquence, comme la crise de confiance entre parents et enseignants, les chefs d’établissement parce qu’au fait les parents pensent ici que les enseignants sont en train de les escroquer. il y a déperdition scolaire, les parents qui sont incapables de pouvoir payer les études de leurs enfants il vont laisser les enfants à la maison. Aussi il y a un problème au niveau des élèves qui  essayent de déconsidérer quelque fois, de ne pas être poli et à l’endroit des enseignants parce qu’ils savent que ce sont eux qui payent. Ça fait qu’à un niveau les parents et les enfants ne comprennent pas qu’ils ont besoin de l’éducation. Beaucoup des problèmes sont autour de ça et nous pouvons nous dire ici que les enseignants à leur niveau à ce jour  pensent que la prime est devenue leur droit. Ils peuvent arriver à revendiquer sans toutefois comprendre que, à un niveau donné, c’est un appui que les parents donnent au travail qu’ils fournissent auprès des élèves », s’est-il exprimé.

Inscription ISJC

Ladislas Muganza appel à la responsabilité du gouvernement congolais pour trouver des pistes de solution à ce problème qui déstabilise le climat de travail au sein de l’enseignement dans la province du Sud Kivu.

« Pour y mettre fin, il faut d’abord un gouvernement responsable. Il faut que l’enseignement puisse être pris en charge par le gouvernement congolais. Parce que c’est lui le garant de l’éducation des enfants au niveau du pays. Qu’on puisse trouver des mécanismes pour que tous les enseignants puissent être mécanisés, et aussi il faudrait que les parents, parce que la prime ne peut pas prendre totalement fin, comprennent qu’ils peuvent aussi appuyer le gouvernement dans l’action éducative. Et donc, la seule chose c’est la prise en charge de l’éducation par le gouvernement de ce pays », a-t-il conclu.

Selon certains observateurs, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) doit prendre en charge l’éducation pour épauler les parents qui ont longtemps souffert de cette épineuse question.

Rappelons que plusieurs démarches ont été mises sur pied par les parents, les syndicalistes et les autres intervenant dans ce secteur mais qui n’ont pas abouti à des résultats satisfaisants.

Akonkwa Muhyahya Innocent

Inscription ISJC
PUB

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.