Walungu : Ça chauffe au centre commercial de Mugogo


Les habitants du centre commercial de Mugogo en groupement de Lurhala dans le territoire de Walungu se sont reveillés sous raideur ce vendredi 09 février. Ils protestent contre la recrudescence de l’insécurité dans leur milieu.

Tôt le matin, la route Mugogo-Bukavu est barricadée. Sur la chaussée, des jeunes brulent des pneus, d’autres couchés par terre empêchent la circulation des véhicules sur ce tronçon routier. Selon les organisateurs, c’est inadmissible qu’on enregistre au quotidien des cas de vols au grand silence des autorités compétentes.

« Trop, c’est trop. Cette nuit des bandits armés ont encore pillé chez papa Bahati le dépouillant de tout ce qu’il avait argent et biens matériels nécessaires. Avant-hier, c’était trois familles ont été visitées et les autorités ne disent rien. Comment peut-on attaquer des familles près d’un poste des éléments de sécurité ? (…) », confie l’un des manifestants au téléphone de Jambordc.info.

A l’en croire, dans une réunion du 7 février avec la société civile locale, les autorités avaient promis s’impliquer pour rassurer la protection des habitants mais, aujourd’hui, il est urgent que la promesse soit réalité.

(…) « Rappelez-vous, nous avons tenu une rencontre le 7 février dernier pour réfléchir sur les stratégies de mettre fin à l’insécurité ici et toutes les couches sociales étaient représentées. Le commandant FARDC et celui de la Police avec le chef de groupement avaient promis une réponse rapide dans moins d’une semaine, jusqu’ici, nous l’attendons (…) Nous allons libérer le passage quand les autorités vont s’impliquer pour assurer la sécurité des populations », promet-t-il.

Le centre commercial de Mugogo est situé dans le territoire de Walungu à plus ou moins 15 km de la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo. Plusieurs cas d’insécurité y sont rapportés depuis le début de l’année 2018, perpétrée par des hommes en armes dont « on ignore » la provenance.

Marie-Louise Nsimire

Leave a Comment