Sud-Kivu : Plusieurs dégâts et déplacements massifs des populations signalés à Fizi, Mwenga et Uvira

On en parle encore ! La résurgence des conflits inter ethniques dans les territoires de Fizi, Mwenga et Uvira fait des victimes dans cette partie sud de la province du Sud-Kivu. Des jeunes du groupe armé Ngumino se sont affrontés contre ceux d’un groupe Mai-Mai causant des déplacements massifs des populations, des incendies et pillages des bétails dans en début de ce mois de juillet courant.

Selon les sources locales contactées par le journal JAMBORDC.INFO, il s’agit d’un conflit interethnique qui oppose les jeunes des communautés bembe, Fuliru et Nyindu regroupé au sein d’un groupe armé Mai-Mai qui ne dit pas encore son nom et les jeunes de la communauté banyamulenge regroupé au sein d’un groupe armé communément appelé Ngumino.

« Plus de 50 vaches et des moutons emportés. Plusieurs maisons incendiées dans les villages Kagogo, Muramvya, Rusuku, Katoki dans le groupement de Bijombo territoire d’Uvira et Elemamba, Atengya et Lubakakya situé dans le groupement Basimukinje 1er, secteur d’Itombwe dans le territoire de Mwenga […] Depuis ce jour, nous assistons à un déplacement massif des populations certains vers les centre de Mikenge, Minembwe d’autres villages et d’autres vers la forêt », confirme un acteur de la société civile de Fizi.

A l’en croire, il y a plus d’une année que les conflits opposent les communautés Banyamulenge, Fuliru, Bembe et Nyindu dans les hauts plateaux d’Uvira, de Fizi et d’Itombwe, causant morts d’hommes et plusieurs dégâts matériels.

Plusieurs acteurs sociaux appellent à la restauration de l’autorité de l’Etat pour le retour de la paix dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Gisèle Banywesize

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench