Santé: Des cas de décès de choléra, MSF ouvre un centre de traitement à Kinshasa


Depuis le mois de novembre dernier, le choléra ravage la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Plus de 20 cas de décès sont déjà enregistrés sur un total de 220 cas déclarés. L’organisation internationale Médecins sans frontière (MSF) appuie la construction d’un centre de traitement de l’épidémie au camp Luka pour la prise en charge des malades.

Les sources de l’organisation MSF affirment que le centre de traitement pourrait fonctionner normalement à partir de ce lundi 08 janvier.

Pour sa part, le ministre de la Santé, Oly Ilunga, rassure la prise en charge médicale rapide et efficace des cas.

«S’il est à un stade de déshydratation sévère, il passe en zone C. S’il est dans une zone de déshydratation moins sévère, il est en zone B et puis ensuite, la zone A où se trouvent les personnes qui sont prêtes, en fait, à rentrer chez elles», explique le ministre interrogé par Rfi.

Pour apaiser les voisins du centre craignant pour leur santé, des relais communautaires ont été suffisamment instruits pour sensibiliser la population sur des mesures de précaution. « C’est parce que tout le monde peut l’attraper », a confié un habitant.

L’épidémie de choléra s’est rependue dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo, depuis le deuxième semestre de l’année 2017 dont plusieurs cas de décès ont été rapportés par les structures de prise en charge.

Jean-Marie Mulume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.