Rdc : Joseph Olenghankoy consulte des acteurs politiques pour des élections apaisées

Faut-il aller aux élections dans des conditions qui plantent déjà le décor de la contestation des résultats du scrutin ? Toute la problématique se trouve là. Si une chose est d’organiser les élections, une autre et la plus importante, est de faire en sorte que le verdict des urnes soit accepté par tous. Mais comment y arriver ? C’est donc ça, le plus grand défi à relever. Dès lors qu’au sein de l’opposition, certains acteurs boudent déjà les résultats du vote, avant même que celui-ci ne soit réellement organisé, il y a problème.

Devant la délicatesse du problème, le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral (CNSA), consulte les acteurs majeurs de la crise congolaise en vue d’un atterrissage en douceur du processus électoral que l’on souhaite crédible,  transparent, apaisé et inclusif.

Son Président, Joseph Olenghankoy a rencontré jeudi l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, Cenco, au Centre Interdiocésain. Auparavant, il s’est entretenu avec Adolphe Muzito, Premier ministre honoraire et candidat à la présidentielle de 2018, invalidé par la Cour Constitutionnelle. Rien n’a filtré de ces entretiens dont la primeur est reservée à la pléniière du Cnsa.

Le Cnsa ne compte pas s’arrêter là. Une panoplie des rencontres est à l’ordre du jour pour rencontrer dans les jours à venir d’autres parties prenantes au processus démocratique en Rdc.

Ndabelzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench