Processus électoral (RDC) : Près de 200 organisations s’approprient la campagne CAP vers les élections au Kongo central, le CAPG s’en réjouit


La campagne CAP vers les élections pour le renouvellement et le rajeunissement de la classe politique poursuit ses ramifications à travers les provinces de la RDCongo. A Matadi où s’est tenu un atelier sur invitation conjointement signée par  Jules Mbenga Ndompetelo, président du Cadre de concertation de la société civile et coordonnateur de la société civile  du Kongo Central et Bienvenu Karhakubwa, Président  du Centre africain de paix et gouvernance (CAPG), près de 200 leaders sociaux et politiques se sont approprié la campagne à la satisfaction de l’initiateur, le CAPG.

C’est dans l’objectif de pouvoir mobiliser les jeunes et les femmes de la province du Kongo central ayant l’ambition politique à postuler comme candidats mais aussi contribuer à la tenue des élections libres et apaisées, prévues en décembre prochain.

« Cet atelier de Matadi s’inscrit dans le cadre de la campagne “CAP VERS LES ÉLECTIONS POUR LE RENOUVELLEMENT ET LE RAJEUNISSEMENT DE LA CLASSE POLITIQUE EN RDC ” qui vise à contribuer à la tenue des élections libres, crédibles et apaisées en RDC  à travers la vulgarisation  des résultats et perspectives de cette étude auprès de leaders politiques et sociaux, et aux parties prenantes au processus électoral en province de Kongo Central,  ainsi que la mobilisation des jeunes et des femmes à pouvoir se saisir de ces élections pour se hisser dans les instances de prise des décisions pour la promotion d’une gouvernance de proximité au service de la communauté », lit-on dans l’invitation dont copie à la rédaction de JAMBORDC.INFO

Les parties prenantes entendent consolider la collaboration entre les organisations de la Société civile de la RDCongo, à travers cette initiative d’une organisation de la province du Sud-Kivu.

« A travers cette activité,  le cadre de concertation veut aussi affermir les relations de collaboration et d’échanges d’expériences entre les différents  présidents provinciaux du Cadre de concertation de la société civile. C’est pourquoi, je me suis personnellement  déplacé de l’autre  bout de notre pays au Kongo central pour que nous puissions échanger  avec nos collègues sur la manière dont la province du Sud-Kivu s’est s’appropriée cette campagne des organisations de la société civile, initiée par le Centre Africain de Paix et Gouvernance », a déclaré devant les participants, Maitre Patient Bashombe, président de la Société civile du Sud-Kivu, promettant d’inviter dans un avenir plus proche son collègue du Kongo central au Sud-Kivu « pour développer davantage  cette proximité entre acteurs du Cadre de concertation en vue du partage d’expériences »

Saluant l’initiative du CAPG, Ndompetelo reste convaincu que l’apport de cette campagne pourra permettre à la population du Kongo central d’« élire de nouveaux acteurs avec de nouvelles idées ».

« Nous nous réjouissons de cette initiative des collègues de la société civile  qui ont rationnellement réfléchi, à travers cette campagne de mobiliser les différentes forces vives pour emprunter tous la voie des élections et des stratégies de renouveler et rajeunir notre classe politique. Le souhait de la population du Kongo Central est d’arriver aux élections libres, crédibles et apaisées  pour lui permettre d’élire  de nouveaux acteurs avec des idées nouvelles. (…) Le renouvellement et le rajeunissement de la classe politique à tous les niveaux constituent la seule aspiration de la population du Kongo Central »,  souligne le Coordonnateur de la Société civile du Kongo central.

Et, dans une correspondance adressée à son collègue président du Sud-Kivu, Jules Ndompetelo rassure qu’ « après la diffusion du contenu de cet atelier sur différentes chaines, des réactions sont positives pour solliciter l’organisation, dans les 10 territoires du Kongo central » de la même activité.

A l’en croire, « les autorités politico-administratives de la province ont aussi salué cette campagne avec beaucoup de souplesse, et bien accueilli les résultats et perspectives  de l’étude  Paix et liberté pour un processus électoral libre, crédible et apaisé », ayant conduit à cette campagne.

En réaction, le président du Centre Africain de Paix et Gouvernance (CAPG) se réjouit de cette appropriation et parle d’une révolution pacifique de la jeunesse à travers les élections démocratiques.

« Le Centre Africain de Paix et Gouvernance (CAPG)  se réjouit de l’appropriation du Kongo Central de cette campagne Cap vers les élections pour le renouvellement et le rajeunissement de la classe politique en RDC. (…) Ce que nous appelons  révolution pacifique  de la jeunesse pour prendre d’assaut les institutions de la République par la voie électorale pour une gouvernance de proximité », a lancé au cours d’un point de presse tenu à Matadi, le Président du CAPG et coordonnateur national de cette campagne, Bienvenu Karhakubwa.

Il reste déterminé à mener cette activité dans toutes les provinces de la République démocratique du Congo pour renouveler les acteurs politiques au pouvoir depuis 1960.

« Après le Kongo central qui a été précédé par la province du Sud-Kivu et la ville-province de Kinshasa, les activités de la campagne vont embrasser, dans un temps record, les autres provinces du pays, et de là tous les coins et recoins du pays. Nous sommes décidés à aider à renouveler  et rajeunir la classe politique qui a assez vieillie en âge et en vision avec des acteurs persistant encore sur scène depuis l’indépendance, inacceptable ! », a conclu d’un ton ferme, Bienvenu Karhakubwa.

Jean-Marie Mulume

Leave a Comment