Mort d’hommes à Lurhala/Walungu : Corneille Naanga attribue cette situation à l’instrumentalisation de la foule par des acteurs politiques

Le président de la Centrale électorale accusait hier dimanche, une foule instrumentalisée par les acteurs politiques pour donner la mort à un technicien de la Ceni et un policier, commis au centre de vote de Lurhala dans le territoire de walungu au Sud-Kivu.

Corneille Nangaa l’a dit dans une émission diffusée en direct hier soir à la télévision publique, Rtnc. A l’en croire, Daniel Mugisho, agent de la CENI, était accusé par ces électeurs de voter pour Ramazani Shadary pourtant faux.

” Il venait à l’invitation du chef de centre parce qu’il y a une machine à voter dont l’imprimante ne marchait pas. Il est effectivement venu pour dépanner sauf qu’en dépannant il devrait ouvrir l’imprimante mais la foule a été emballée, instrumentalisée par certains acteurs politiques en disant qu’il est venu pour commencer à voter pour le numéro 13. Cela a fait que la population l’a lynché et il n’est plus avec nous. Nous le regrettons et nous regrettons ce comportement. Dans la foulée, il y a eu aussi un agent de la police qui est tombé dans la même circonstance “, a expliqué Corneille Nangaa.

La version qui circulait hier sur les réseaux sociaux parlait de la mort d’un policier. Ce dernier a été tué par la foule après qu’il a ouvert le feu sur la foule. Une foule qui protestait contre la présence d’un homme dans un bureau de vote imposant à tout électeur de voter pour Ramazani Shadary, candidat du FCC (Front commun pour le Congo).

Ndabelnzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench