Moïse Katumbi appelle les africains depuis Kigali à vaincre la peur

Les faisceaux de l’actualité sont braqués présentement sur Kigali où plusieurs personnalités de la crème politique, économique et scientifique prennent part du 27 au 29 avril 2018 au débat sous le thème « L’Union africaine est-elle nécessaire? » mais aussi à la cérémonie de remise du prix Mo Ibrahim, ce week-end, à l’ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf.

Au premier jour de cette grande messe, plusieurs orateurs se sont succédés à la tribune dont Moïse Katumbi Chapwe.

L’opposant congolais a fait une sévère autopsie sur la classe dirigeante en Afrique. A l’en croire, les têtes sont « malades » en Afrique. Il faut une thérapie de choc pour relever le défi.

« … Comme dans une équipe de football, l’Afrique a aussi besoin d’un soutien », a déclaré vendredi, Moïse Katumbi du haut de la tribune de Convention Center à Kigali.

L’auteur du « troisième faux penalty », s’appuyant sur son expérience d’entrepreneur sportif et homme d’affaires, a appelé les africains à vaincre la peur sous toutes ses formes.

Le prix Mohamed ainsi que l’Indice Mo Ibrahim, incitent à une meilleure gouvernance en Afrique, permettant d’évaluer annuellement la qualité de la gouvernance pour chaque pays africain.

C’est en 2007qu’a été inauguré le Prix Mo Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique, avec, pour premier lauréat, Joaquim Chissano ancien président du Mozambique.

En 2008, c’est le Botswanais Festus Mogae qui est distingué. Celui de 2011 est revenu au président sortant du Cap-VertPedro Pires.

Le prix, d’un montant de cinq millions de dollars, financé sur la fortune personnelle de Mo Ibrahim, se complète d’une pension annuelle à vie de 200 000 dollars doublée si l’ex-dirigeant fonde une œuvre caritative.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench