Me Adolphe Kilomba (Avocat): ” L’information façonne l’individu, construit la démocratie”


Dans son exposé sur les textes légaux consacrant la liberté de la presse, maitre Adolphe Kilomba, a souligné le caractère sacré de la presse dans la construction de la démocratie. Il l’a dit lors d’un café de presse organisé par l’Union nationale de la presse du Congo, mercredi 3 mai dernier à l’hôtel Exodus à Bukavu.

« La liberté de la presse est un élément fondamental dans la démocratie. On ne peut parler de la démocratie sans la presse car, c’est la presse permet de relayer l’information. La liberté de la presse permet l’éclosion de la pluralité d’opinions et cette pluralité d’idées permet qu’une société grandisse (…) Cette presse facilite la communication entre les administrés et les gouvernants », a-t-il révélé.

Au regard des textes juridiques nationaux et internationaux ratifiés par la RDCongo, Me Adolphe a regretté la restriction de la liberté d’expression  et de l’espace médiatique. Il estime que les journalistes devraient user de leur mieux pour amener les dirigeants à rendre effective la liberté de presse dans notre pays.

« La RDCongo, en plus des textes locaux, a ratifié plusieurs pactes  et protocoles internationaux qui consacrent la liberté d’expression. Nous regrettons la restriction de la liberté de presse, des arrestations auxquelles sont sujettes les journalistes dans l’exercice de leur fonction. Nous croyons que la corporation devrait multiplier les plaidoyers pour amener les tenants du pouvoir congolais à rendre effective ce droit. On ne peut vivre sans informations. L’information façonne l’individu et construit la démocratie dans un Etat », a-t-il dit.

Adolphe Kilomba a rappelé les journalistes au respect des lois, du code d’éthique et de déontologie  qui régissent leur profession. Le respect de ces instruments légaux constitue un garde-fou pour le journaliste contre un délit qui surviendrait dans l’exercice de sa fonction.

Jean-Marie Mulume

Leave a Comment