« Le développement de la ville relève de la collaboration de tous », selon Jean Chrysostome Kijana (NDSCI)

Les questions liées à l’insécurité, l’éclairage publique et  l’assainissement de la ville est le contenu d’un cahier de charge que la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) a déposé au  maire de Bukavu ce jeudi 19 avril. 

Jean Chrysostome Kijana, président national de la NDSCI, insiste sur la collaboration entre Gouvernants et la population.  Il rappelle que la matérialisation du bien-être de la population est une attribution du maire.

En outre, la NDSCI recommande à ce que le mandat du Maire soit une gouvernance de proximité. Que la question de l’assainissement soit une particularité en recyclant l’unité de la police d’assainissement.

Elle demande qu’il y ait enregistrement des armes mises à la disposition des militaires. Car la cohabitation incontrôlée des militaires avec les civiles reste une menace pour ces derniers.

Ce cahier de charge est accompagné de trois propositions. C’est notamment la proposition des projets des normes de la circulation routière. La participation à l’éducation de la population sur le civisme fiscal et la citoyenneté responsable. Et enfin, elle projette lancer une campagne dénommée « Tutumike na tuzungumuze » qui vise la collaboration entre l’autorité et les habitants dans les travaux communautaires pour leur permettre de dialoguer.

Après réception du cahier de charge, le maire félicite cette initiative. Pour lui cet échange est la preuve d’un partenariat  entre population et gouvernant. De ce fait, Meschack Bilubi promet d’inscrire ces projets dans  sa planification stratégique en cours.

Materne Nsiku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench