Lambert Mende : “La majorité et l’opposition peuvent négocier avec ou sans les évêques”

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a réagi à la fin de la mission des bons offices des évêques pour l’application de l’accord obtenu le 31 décembre 2016.

Selon Lambert Mende, le fait pour les évêques d’arrêter leur facilitation ne peut pas empêcher l’application de l’accord. “La majorité et l’opposition peuvent négocier, avec ou sans les évêques “, a lancé, en passant le ministre de la communication et porte parole du gouvernement.

Il a rassuré qu’au niveau de sa plateforme, la majorité au pouvoir, il y a encore de l’optimisme.

” Nous au niveau de la majorité, nous ne pensons pas que tout a capoté. Nous avons eu un accord ! Je pense que les chosent se sont bloquées au niveau de l’arrangement particulier sur deux points: la désignation du [futur] Premier ministre et celle du président du CNSA [Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral]. L’accord est bon et il doit être appliqué “, a indiqué Lambert Mende.

Le Président Kabila, au pouvoir depuis 2001 a épuisé son deuxième et dernier mandat le 19 décembre 2016. Un accord a été trouvé entre l’opposition et le pouvoir pour la cogestion du pays pendant une courte période de transition en vue de l’organisation des élections en décembre 2017.

Mais les négociations sur les modalités pratiques de cet accord se sont soldées par un échec. Les évêques qui assuraient la médiation ont affirmé mettre fin à leurs bons offices suite à cet échec le 27 mars dernier.

Ecoutez Lambert Mende au micro de nos confrères de Radio Okapi

Sandra Safi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench