Kindu : Une retraite pour la restructuration de l’IDAKI

Les membres du Cadre de dialogue et de concertation pour les investissements durables au Kivu (IDAKI), se sont réunis du 18 au 21 septembre 2018 à Kindu dans la Province du Maniema. Plusieurs points étaient au menu des échanges dont la restructuration de cette organisation.

Selon Raoul Kitungano, membre du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu,  l’objectif est de renforcer l’organisation structurelle, fonctionnelle et organisationnelle de la Plateforme et redonner au Cadre de Dialogue un nouveau positionnement stratégique dans le Kivu. Il était aussi question de réexaminer et adopter les textes de fonctionnement de la Plateforme.

En effet, ajoute-t-il, après deux ans de fonctionnement, le Comité de Pilotage a fait face aux demandes d’élargissement des  provinces du Nord-Kivu et du Maniema.

Dans son speech, le modérateur des assises, le Prof. KALUNGA MAWAZ, a expliqué la notion sur l’objet social, le cadre organique, les techniques de négociation et les comportements sociaux.

Les travaux du 20 septembre ont planché sur le cadre organique et la retouche du Règlement Intérieur.

Pour la  journée du 21 septembre, les participants ont adopté le Règlement Intérieur et mis en place le nouveau Comité de Pilotage.

Le Comité de Pilotage de la Plateforme IDAKI se présente comme suit :

  1. Président : Patient KABANGA (Composante Industrie) Sud Kivu;
  2. Vice Président chargé des Programmes : Raoul KITUNGANO, (Composante Société Civile), Sud Kivu ;
  3. Vice Président chargé de l’Administration : Me BALUMISA BAEKAM (Composante Gouvernement), Nord Kivu ;
  4. Vice Président chargé des Finances : KIKUNI KOKONYANGE Coopératives minières, Maniema.

Trois comités de liaison ont été constitués à raison d’un Comité par Province.

  1. Comité de Liaison  Sud Kivu : M. Innocent CIGOHO, Composante Coopératives minières
  2. Comité de Liaison Nord Kivu : Madame Yvette MWANZA, Composante Industrie,
  3. Comité de Liaison Maniema :  M. Adalbert SHABANI, Composante Société Civile.

Ce Cadre de Dialogue et de Concertation reçoit un appui technique et financier de la Coopération Allemande, dans le Cadre de la mise en œuvre de son projet Bonne Gouvernance dans le Secteur Minier, BGSM.

Ce Cadre de Dialogue et de Concertation sert d’espace d’échanges entre les acteurs du Gouvernement, des entreprises minières, des Coopératives minières et de la Société Civile sur la question de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

Ishara Masirika

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench