Journée mondiale du paludisme 2017 : la Division provinciale de la santé Sud Kivu appelle au respect des mesures préventives

Lors d’une interview accordée à plusieurs journaliste de Bukavu ce lundi 24 avril, Claude Bahizire, chargé de communication à la division provinciale de la santé a fait savoir que plus de 120 personnes sont déjà mortes à cause du paludisme depuis le début de l’année 2017. C’était à la veille de la célébration de la journée mondiale du paludisme ce 25 avril.

« La première chose est de dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide a longue durée chaque nuit en commençant par des petits enfants  des moins de cinq ans, les femmes enceintes, mais aussi le reste de membres de ménages tous  doivent dormir dans la moustiquaire.    Et deuxièmement  ce sont des mesures d’assainissement, d’hygiène comme vous le savez quand il y a des herbages ou de petites broussailles à coté, s’il y a  des flaques d’eau ou des marins  tout aux tours de la maison, il y a des caniveaux qui ne sont pas  drainer, il faut évacuer toutes ces eaux  usées », a indiqué Claude Bahizire

Après avoir explicité brièvement certaines mesures à prendre pour lutter contre cette maladie, le chargé de communication à la division provinciale de la santé a rappelé que la  journée mondiale du paludisme est célébrée  le 25 avril de chaque année. Elle est célébrée cette année sous le thème «  en  finir pour de bon avec le paludisme».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench