Incendie de l’entrepôt de la Ceni à Kinshasa: L’ évaluation des dégâts est en cours

Après les dégâts matériels importants causés par un incendie d’origine “criminelle”, selon Kinshasa, l’heure est au bilan.

L’incendie a semble-t-il été maîtrisé mais un épais nuage de fumée noire continuait de s’élever au-dessus du bâtiment en début de matinée.

La police, la police militaire et même la Garde républicaine sont sur place et tiennent la presse à distance. La chaleur y est encore trop importante, explique-t-on.

Selon les autorités, 7 000 machines à voter s’y trouvaient, des urnes, des isoloirs, des batteries et des panneaux solaires.

Du matériel censé être utilisé à Kinshasa pour les élections le 23 décembre, selon le ministre de l’Intérieur Henri Mova qui s’est rendu sur place.

Ce dernier évoque des « dégâts très importants ». Selon lui, l’incendie s’est déclaré vers 2h30 – 2h50 du matin. Henri Mova évoque deux points de départ simultannés et privilégie donc l’hypothèse d’« un incendie d’origine criminelle », sans pouvoir l’affirmer « avec certitude » pour le moment.

Toujours de sources officielles, les policiers qui gardaient le site, quatre selon des témoins, ont été interpellées et sont actuellement entendus dans le  cadre de l’enquête qui a été ouverte.

Jambordc.info

1 thought on “Incendie de l’entrepôt de la Ceni à Kinshasa: L’ évaluation des dégâts est en cours

  1. la rumeur que la mouvance présidentielle n’était pas prete à organiser les élections vient d’etre une réalité par le truchement de sa commission électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench