Goma: La résurgence du kidnapping préoccupe la notabilité du Nord-Kivu


Pratique étrange et peu connue ces dernières décennies, le kidnapping a la peau dure dans la province du Nord-Kivu. La dernière dénonciation de la notabilité locale en dit long.

Le défenseur des droits humains et notable de la province, maître Jean-Paul Lumbulumbu, a révélé ce mercredi au journal Jambordc.info, quatre nouveaux cas enregistrés à Goma au cours de ce mois d’avril 2018. Parmi lequel un étudiant de l’isig, institut supérieur d’informatique et de gestion.

” Le dernier cas, il y en a beaucoup, la semaine passé à Keshyero un garçon de 25 ans à été kidnappé et tué par les Kidnappeurs”, note ce membre influent du collectif des notables du Nord-Kivu.

Aussi curieux que cela puisse paraître, le réseau airtel est très prisé par les bourreaux pour rançonner les familles des victimes, selon maître Jean-Paul Lumbulumbu.

” Des rançons qui varient entre 5.000$ et 50.000$ ont été exigées par les ravisseurs et remises. près de 95% par Airtelmoney, par les parents et proches des victimes sans le révéler par craintes des représailles”, précise-t-il.

“Pourquoi Airtelmoney est préféré par les Kidnappeurs et non d’autres services de Tygocash, Mpesa ? Pourquoi le gouvernement n’oblige pas à Airtel de faciliter la traque des Kidnappeurs par notamment la mise en place d’un logiciel de géolocalisation à moindre distance (50m) pour faciliter à la Police et l’ANR de traquer ces malfrats?”, s’interroge-t-il.

Le collectif des notables du Nord Kivu revient bientôt à la charge.
Le départ du nouveau Maire n’est pas écarter dans ses actions si la Mairie ne s’emploie pas à s’y impliquer, prévient Jean Paul Lumbulumbu, Point focal du Collectif et Ambassadeur de la Paix.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Leave a Comment