Edito: Quand la machine à voter divise l’opposition!

« Si la machine à voter est maintenue, l’opposition n’ira pas aux élections ».

Qui n’a pas entendu ces propos qui reviennent comme une litanie dans les propos des opposants congolais?

Quand la machine à voter divise l’opposition, c’est le peuple qui en paye les frais.

Que des compatriotes ont perdu des vies pour avoir répondu aux manifestations publiques contre la machine à voter sur l’appel de l’opposition.

Quand la machine à voter divise l’opposition, l’on découvre finalement la vraie face des opposants qui ne s’opposent à rien à vrai dire.

Aujourd’hui le temps a fini par démontrer que l’on a faire à des opposants “inconstants” dans leur position, disait un cadre de la Majorité présidentielle.

Quand la machine à voter divise l’opposition, l’on joue à cache-cache en montant inutilement les enchères au point d’envoyer ses compatriotes ad patres.

C’est bien de revenir à la raison en acceptant la machine à voter mais pourquoi avoir attendu seulement que le sang des congolais coule pour changer le fusil d’épaule?

Quand la machine à voter divise l’opposition, l’on donne finalement raison à la Ceni, Commission Électorale Nationale Indépendante qui joue bien sa partition pour appeler toutes les parties prenantes au processus électoral à danser sur un même pieds.

Aujourd’hui, le peuple congolais réalise finalement que c’est le ton qui fait la musique. Et ce, avec la machine à voter.
Machine à voter ? Ce véritable casus belli semble l’être de moins en moins aux yeux de l’UDPS. Le parti cher à Fatshi se permet quelques distances par rapport à ses partenaires. Avec ou sans -ou vice versa-, l’UDPS ira aux élections, laisse -t-on entendre à la Xème rue Limete.

Dans une interview, l’un des fidèles et tenants de la ligne dure du parti l’a répété sur tous les tons et dans toutes les langues. Et ce, tout en déplorant le fait que toutes les propositions de l’UDPS ont été rejetées par les autres sociétaires de l’Opposition.

Là aussi, le son…discordant du principal parti de l’opposition rd congolaise a tout d’un signe avant-coureur d’un…tournant.
Après l’Udps, à qui le prochain tour ? Attendons voir !

Ndabelnzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench