Edito: Le pays de tous les superlatifs !

Les congolais “lambda” ont suivi mercredi avec intérêt, la publication par la Ceni des listes définitives des candidats à la présidentielle et aux législatives nationales.

Il ne suffit pas de porter des jumelles pour voir les chiffres qui sautent aux yeux et font froids au dos.
21 candidats pour un fauteuil présidentiel.
15.355 candidats députés nationaux pour 500 sièges à la chambre basse du parlement.
19.640 candidats députés provinciaux retenus après examen des contentieux électoraux.
Plus de 40.287.387 d’électeurs retenus.
11 scrutins programmés.
599 partis politiques et 77 regroupements politiques enregistrés au ministère de l’intérieur.
320 containers d’isoloirs, urnes et encres indélébiles attendus.
Plus de 80.000 bureaux de vote. Plus au moins 106.000 machines à voter attendus.
Les scrutins sont évalués à plus d’un milliards dans un pays qui est passé de 11 à 26 provinces.
La population est estimée à plus 80.000.000 d’habitants( âge moyen : 18 ans) sur 2.345. 409 km2.
Pourcentage de la population en dessous du seuil de pauvreté : 90 %
Frontières : 10 730 km au total partagés avec neuf pays voisins.
Religions : catholiques 50 %, protestants 20 %, kimbanguistes 10 %, musulmans 10 %.
Présence de l’ONU : 17 000 Casques bleus au coût de 1 milliard de dollars par an, soit la plus forte et la plus chère de ses missions.

Ressources naturelles : cuivre, cobalt, uranium, zinc, pétrole, cadmium, argent, or, diamants, coltan, manganèse, étain, bauxite, fer, charbon, germanium, radium, bois, énergie hydroélectrique. La liste n’est pas exhaustive.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench