Edito: Le choix du candidat commun encore en suspens!

Le 29 septembre, l’opposition politique en République démocratique du Congo a tenu un meeting populaire à l’esplanade du boulevard Triomphal à Kinshasa.

7 ténors de l’opposition dont Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, ont réaffirmé leur unité et la volonté de fédérer leurs efforts autour d’un programme qui sera exécuté par un candidat commun.

Mais pour connaître le nom de ce candidat, qui doit être désigné, il faudra patienter encore. « Ce n’est pas la priorité », a par exemple expliqué Martin Fayulu, pour qui désigner aujourd’hui un candidat sans avoir fait plier les autorités sur leurs revendications reviendrait à envoyer ce candidat « à l’abattoir ».

D’autres, comme Adolphe Muzito, expliquent qu’il faut d’abord prendre le temps de se mettre d’accord sur un programme commun. Le temps aussi de fédérer leurs électorats respectifs, admet l’ancien Premier ministre.

Car leurs électorats, tout en appelant à l’unité, voudraient chacun que leur leader soit le candidat désigné et cachent parfois mal une certaine méfiance les uns vis-à-vis des autres.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench