Ebola à Beni: mise en quarantaine de 74 membres du personnel de santé


Plus de 70 membres du personnel de santé de Mangina ont été mis provisoirement à l’écart samedi.

Ainsi en a décide le ministère national de la Santé. Dans un communique rendu public à cet effet, le ministère de tutelle indique
« Le processus de mise en congé provisoire des 74 membres du personnel du centre de santé de référence (CSR) de Mangina considérés comme des contacts est également terminé. Toutes ces personnes qui ont été en contact avec des cas confirmés feront l’objet d’un suivi de 21 jours et ne pourront reprendre le travail au CSR qu’après un mois. Durant cette période, il leur a été demandé d’éviter tout déplacement en dehors de la zone. Ils seront temporairement remplacés par du personnel de santé intérimaire venant d’autres centres de santé de Oicha, Mabalako et Musienene ».

Ce communiqué annonce pour bientôt également le démarrage de la gratuité des soins dans 3 zones de santé autour de l’épicentre, notamment à Mabalako, Béni, et Oicha.

Les modalités pratiques de ce projet de développement du système de santé (PDSS) financé par la Banque mondiale sont fins prêtes.

En période d’épidémie, il est important que la barrière financière ne constitue pas un frein à l’accès aux soins de santé. Cette mesure d’instaurer la gratuité des soins dans les zones touchées vise à inciter la population à aller dans un centre de santé agréé dès l’apparition des premiers symptômes, augmentant leur chance de survie », soutient le ministère de la Santé.

A l’heure actuelle,  l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) a déplacé l’arsenal de ces deux laboratoires mobiles notamment à Goma et Mangina afin d’accélérer les tests des échantillons prélevés à travers la province du Nord-Kivu.

Pendant le week-end, Béni a enregistré son onzième décès d’Ebola.

Eugide  Abalawi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.