Deux tiers des journalistes femmes ont été victimes de harcèlement en ligne ( rapport Rsf)

Reporters sans frontières a publié, le 26 juillet 2018, son nouveau rapport intitulé “Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l’assaut”,

Dans ledit rapport, l’organisation s’alarme de l’ampleur d’une nouvelle menace qui pèse sur la liberté de la presse : le harcèlement en ligne massif des journalistes.

Selon ce document, les femmes journalistes sont les plus touchées par le cyber harcèlement.

Deux tiers des journalistes femmes ont été victimes de harcèlement. Pour 25% d’entre elles, cela se passe en ligne, renseigne le rapport de Reporters
sans frontières, Rsf.

De manière générale, les journalistes sont pris pour cibles personnellement, insultés et menacés de mort, pour les discréditer et les faire taire.

Les violentes campagnes de cyberharcèlement sont également lancées par des communautés d’individus ou des groupes politiques dans des pays dits démocratiques, au Mexique notamment, voire dans des pays très bien notés au Classement mondial de la liberté de la presse, comme la Suède ou la Finlande.

Les conséquences sont parfois dramatiques : la plupart des journalistes victimes de cyberharcèlement interrogés par RSF sont pour beaucoup contraints à l’auto-censure face à cette vague de violence dont ils n’avaient pas imaginé l’ampleur.

Abel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench