CPGL : La résistance contre la vulnérabilité des jeunes à la manipulation dans les conflits, un thème au centre d’un face-à-face entre la Benevolencya et les jeunes de la région de Grands lacs à Bukavu

C’est sous le thème « Statut de la jeunesse de la région de Grands-Lacs face au contexte conflictuel : est-elle victime ou actrice ? » que des jeunes venus des pays de la région de grands-lacs ont discuté, le 09 mai, sur des problèmes sociaux et des mécanismes de résistance aux facteurs qui les rendent vulnérables à la manipulation ainsi que sur le comportement responsable à adopter en cas des conflits.

« Il était question de donner un espace d’échange aux jeunes. Leur Donner l’occasion de s’exprimer sur les enjeux de la région, créer cette cohésion et une forte interaction entre les jeunes », précise King Ngoma coordinateur des activités à la Benevolencya grands lacs basé au Rwanda.

Il félicite la réussite de l’activité  puisque, souligne-t-il « les jeune ont reçu un bagage qui leur permettra de promouvoir la paix dans la Région », ce qui lui rassure que les objectifs de l’atelier ont été atteints.

Prenant la parole, l’ambassadeur du Pays-Bas en RDC fait savoir que son pays souhaite voir la région des grands lacs vivre des moments de bonheur après avoir vécu tant d’années des crises. Et pour lui, la jeunesse a un rôle important à y jouer.

« J’ai plus de trente ans depuis que je suis diplomate et j’ai appris que toutes les personnes ont les mêmes rêves, et au peuple de ces pays de la région qui ont connu les moments difficiles, je leurs souhaite un futur extrêmement positif parce qu’ils le méritent », souhaite le diplomate Robert Shuddeboom.

Les jeunes satisfaits des échanges, n’ont pas cessé d’afficher leur joie de participer à ce collège tour et ont déclaré être prêts à agir en cohésion pour bâtir une nouvelle histoire de la Région.

Depuis l’an 2015, la Benevolencya organise des collèges tour régional. Chaque année deux sont organisés en RDC, un au Rwanda et autre au Burundi.  A travers ce programme de « pacification », il y a plus de 100 millions d’euro offert par le Royaume unis. Et la partie importante c’est la radio benevolencya qui « aide dans ce projet à promouvoir la compréhension mutuelle et éviter les propos haineux ».

L’activité s’est déroulée dans la salle Mgr Kaningu de l’Archevêché de Bukavu dans la commune d’Ibanda.

Amisi Musada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench