Campagne présidentielle 2018: Martin Fayulu promet d’installer l’état-major des forces armées à Béni

Dans son meeting devant des milliers de partisans réunis au rond-point du 30 juin hier mercredi à Beni, le candidat président de la République de la coalition Lamuka n’a pas eu sa langue en poche.

Il est revenu sur ses principales promesses de campagne : déménager le plus grand camp militaire du Congo de Kinshasa à Béni et y installer l’état-major des forces armées pour y rétablir la sécurité ; promesse largement applaudie.

Martin Fayulu s’est aussi engagé à ce que les revenus de l’exploitation minière, coltan en particulier, profitent désormais aux populations et à traduire en justice les auteurs de crimes graves commis en RDC.

Il a également demandé à la foule de clamer son rejet de la machine à voter et d’exiger des bulletins papier dans les bureaux de vote le 23 décembre, afin, a-t-il expliqué, de ne pas laisser le candidat de Shadary « voler cette élection ».

À son arrivée hier à Beni, Il y avait foule h vers 17h30 à l’aéroport de Mavivi pour accueillir l’avion de Martin Fayulu. Une image inhabituelle dans cette ville en proie à l’épidémie d’Ebola et aux groupes armés.

Des centaines de partisans ont même envahi le tarmac et encerclé l’avion privé du candidat. Au point que son cortège a peiné à se frayer un chemin le long de la route menant au centre-ville, une route habituellement désertée le soir par les habitants de Béni car régulièrement visée par des attaques armées.

Ndabelnzéem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench