Bukavu : Un projet ‘‘Jeunesse sentinelle vigilante’’ voit le jour

Un consortium des associations des jeunes de la province du Sud-Kivu a lancé, samedi 15 septembre à Bukavu, un projet « Jeunesse sentinelle vigilante ». C’est un projet qui vise l’implication responsable de tous les jeunes pour la reconstruction de la République démocratique du Congo.

D’après Joseph Baraka, coordonnateur de l’équipe de pilotage, le projet entend unir les actions des jeunes pour améliorer leur participation politique à travers tout le cycle électoral en cours, en vue d’un vote utile.

 « Il est question de la mise en unisson des jeunes dans leurs diversités pour former un consortium en vue d’une action commune d’intervention dans le processus électoral. C’est aussi contribuer à la reconstruction de notre pays en dehors même des élections. C’est une question de voir comment les jeunes jouent un rôle décisif dans la construction de l’idéal démocratique en RDC en partant de leur union pour que leurs actions ne soient pas diversifiées », a-t-il expliqué.

Pour y parvenir, les jeunes devront prendre conscience de son apport dans la reconstruction de la démocratie, créer une rupture avec tout ce qui l’entrave et définir ce qu’elle veut.

« La définition claire et précise du rôle que la jeunesse doit jouer est la prise de conscience, elle doit définir ce qu’elle veut en mettant en place un réseau concret. Les jeunes doivent passer par la rupture, c’est-à-dire rompre avec la mentalité ancienne, qui fait croire aux jeunes qu’elle est incapable de faire quelque chose, celle de croire que les jeunesses doivent être des suiveurs », a-t-il renchérit.

En cette période électorale, dit-il, les jeunes devraient accéder dans les institutions de prise de décisions à tous les niveaux. D’où un appel à des actions responsables.

 « …les jeunes doivent apprendre à agir avec responsabilité surtout en cette période électorale. La jeunesse doit être capable de se représenter dans les institutions de prise de décisions par des jeunes qui portent aux mieux leurs aspirations. C’est une occasion aux jeunes de faire parvenir leurs messages. En unisson, ils peuvent y parvenir », soutient le Coordonnateur.

Plusieurs membres des organisations des jeunes issus des confessions religieuses, des obédiences politiques, des universités et des organisations de la société civile ont pris part à cette activité.

Notons que le lancement du projet Jeunesse sentinelle vigilante s’est déroulée dans la salle 7 fontaines à Labotte en commune d’Ibanda.

Jean-Marie Mulume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench