Bukavu : Les forfaits dans les transactions Airtel Money fâchent les habitants

Depuis deux jours, les transactions électroniques monétaires via le réseau mobile Airtel Money se déroulent piètrement dans la ville de Bukavu. Pour cause, plusieurs clients s’insurgent contre les forfaits leur imposés par des agents de airtel money au moment des tansactions.

Quelques clients rencontrés dans plusieurs points de vente affirment être soumis au payement forfaitaire d’une somme à convenir avec l’agent de airtel avant toute transaction. Le montant leur exigé varierait entre 800 et 2000 francs congolais pour un montant ne dépassant pas 50 dollars américains quand il s’agit d’un dépôt. C’est sans tenir compte de la somme que le destinataire devra lui aussi payer lors du retrait.

« J’ai 190 dollars à transférer mais il m’exige 1500 FC pour le faire. Et pourtant, le système airtel pourra aussi retenir les frais de transaction et que mon frère sera soumis également au payement d’un montant à convenir avec l’agent auprès duquel il va retirer cet argent. C’est du n’importe quoi », s’est exprimé une cliente après une longue tractation avec un agent commis dans un point de vente.

A d’autres de payer 1000 à 1500 francs pour un retrait de 20 à 30 dollars américains.

« Je viens de retirer 30 dollars et je lui laisse 1000 FC. C’est, simplement parce que je dois payer les soins pour mon bébé mais nous ne pouvons pas rester sous silence. J’ai refusé de le faire à deux endroits ne sachant pas que c’est ainsi. Nous devons le dénoncer parce que c’est une magouille, c’est un vol. Nous savons que la maison airtel paye les agents pour ce travail », a soutenu un autre client qui se dit non-convaincu des justifications lui données par l’agent airtel.

Pour les agents commis dans les points de vente et qui assurent les transactions monétaires, la faute incombe à la société airtel qui n’a pas payé ses agents tel qu’il faudrait. Ils disent craindre pour la paie prochaine qu’ils n’aient travaillé pour rien.

« Nous avons été mal payés et d’autres n’ont rien reçu alors qu’ils ont travaillé tout le mois. Nous devons exigé les frais avant toute transactions puisque le système semble avoir rayé les commissions que nous gagnions à chaque transaction.(…) Si non, le client va ailleurs », a confié un agent.

Des sources du service de marketing au bureau de la société Airtel dans la ville de Bukavu affirment qu’il y a eu un désagrement dans le calcul de paie mais qui ne devrait pas amener les agents à changer la politique du travail en défaveur des clients puisque.

« C’était une erreur au niveau du système de paie mais qui a été corrigé. Tout numéro qui sera détecté avoir fait ça en défaveur des abonnés sera bloqué par le réseau », a prévenu, sous anonymat, un agent airtel contacté par un reporter du journal Jambordc.info.

Il appelle tous les revendeurs et d’autres qui réalisent des transactions monétaires au sein de cette société de télécommunication à faire confiance à leur partenaire « Airtel money ».

Evariste Murhula

1 thought on “Bukavu : Les forfaits dans les transactions Airtel Money fâchent les habitants

  1. En ce qui conserne le payement forfaitaire via airtel money nous alons continuer à le faire d’avantage parce que airtel continue à desamelioré le choses via paye de ce partenaires. Exemple pour aujourd’hui les frais de communication ont été d’abort réduit sans avis sans preuve.2. A chaque fin du moi airtel nous retanche une somme au salaire sans nous dire la cause sans informer les modalités à suivre en plein travail. 3.il ya un msg qui ns vient disant ns ne serons payé en cas d’une transaction en dehors dela pronvince.et menant combien de foi on ne va pas demandé les frais supplémentaires aux clients. l’état doit aussi s’y impliqué parceque ns souffrons beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench